Accueil / Politique / La visite de Donald Trump perturbe les départs en vacances

La visite de Donald Trump perturbe les départs en vacances

Je pense, pour ma part, que le président américain a sa place à la tribune d’honneur, place de la Concorde, le 14 juillet 2017, pour voir défiler les soldats de son pays à côté des nôtres, en commémoration du 100ème anniversaire de leur entrée dans la guerre mondiale de l’époque, pour nous tirer d’un mauvais pas, même si tout le monde n’est pas de cet avis, à cause de sa personnalité.

Par contre, son avion Force One n’avait pas à se poser à Orly, perturbant un jour de grand départ de vacances, alors qu’il pouvait se poser au Bourget ou encore mieux à Vélizy.

Bienvenue au président Américain et à son épouse

Pour relier Paris , il n’était pas nécessaire de bloquer l’autoroute du Sud, le matin, dans les deux sens, il pouvait relier Paris, avec son épouse et sa suite en hélicoptère, même en faisant venir l’un des siens des États-Unis.

Je ne déplore pas, bien entendu, les mesures de sécurité prises pour sa protection car, par le temps qui court, il ne vaut mieux ne pas penser à ce qui s’ensuivrait, s’il lui arrivait quelque chose sur notre sol, bien que nous ne sommes pas au temps de Sarajevo.

Rappelons-nous qu’en 1914, l’attentat qui y a été commis a servi de prétexte au déclenchement de la guerre de 14-18.

Les déplacements officiels perturbent la circulation

Cependant, il doit être possible d’éviter à nos concitoyens les incontinents liés aux déplacements de nos invités d’état.

Je me suis trouvé moi-même bloqué dans un taxi à la hauteur du Trocadéro, l’après-midi de l’inauguration par le président Poutine de la nouvelle église russe de Paris, sur les bords de la Seine, Quay Branly.

Le pire risque de se produire lorsque les couples présidentiels dîneront, pratiquement au même endroit, au second étage de la Tour Eiffel, la circulation sur des ponts des alentours sera bloquée et les voitures devront « s’évaporer », la où elles pourront, une fois dégagées des embouteillages.

Elles devront faire vite, car dès le lendemain tôt, elles seront guettées par les restrictions de circulation du 14 juillet.

On peut regarder le défilé et le feu d’artifice à la campagne

Croyez-moi, c’est le moment de se mettre au vert et de regarder tout ça la télévision, même si l’on manque l’ambiance du Champs de Mars et l’odeur des fusées.

On put aussi se contenter des festivités organisées par l’un des petits villages, à l’occasion de la fête nationale, comme il y a des milliers en France.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Booking.com