Accueil / Réflexions / Vents pires

Vents pires

J’ai eu comme un coup de grand frais ce week-end.

Un nouveau supermarché offre un concours par tirage au sort d’un an de courses à…concurrence de 1 200€.

J’ai honte je dépense beaucoup plus sans être plus à la maison.

Docteur, faut que je me soigne ?? Contrairement aux dires de certains, les retraites complémentaires vont bien d’un pactole à 165 milliards d’Euros.

Il y en a, à défaut des retraités qui en vivent bien.

Mais ces mêmes certains voudraient dessus faire main basse pour convertir le déficit de leur régime qui fait maigrir par un bon gros bénéfice gras à souhait.

Et ce seront les salariés du privé dindons se farcissant la double peine de n’avoir pas eu des droits à la hauteur de leur efforts et de s’en faire piquer encore par la seule grâce de l’équipe de l’illuminé qui veut faire dire qu’il a bien fait en réduction du déficit national du en plus grande partie au double jeu des banques.

Même les morts pâtissent du manque de médecins obligeant les forces de l’ordre à réquisitionner ceux qui travaillent et laisser leurs patients en plan urgence ou non.

Avant l’on avait des ministres sortis de nulle part, maintenant c’est autrement.

Nous avons des ministres venus d’ailleurs.

Empressée la Dame aux fourneaux de l’économie sociale a voulu se faire connaître en barrant la route à des médicaments ne venant pas des grands laboratoires privés.

Maintenant elle trouve temps de faire barrage à la vente d’une herbe qui pourtant est conforme à la loi votée par ses petits camarades.

Il est évident que dans les deux cas l’urgence sanitaire éclate au grand jour.

Et tant pis pour les médicaments venant de ces officines ayant largement prouvé la haute teneur en nuisibilités de leurs molécules d’or.

 Il ne sera pas dit que le gouvernement de l’illuminé, qui veut rester seul à l’être sans esprit, prendra exemple sur les pays voisins qui eux ont bien compris l’intérêt des seuls malades.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.