IdéesRéflexions
A la Une

Un bon résultat qui mérite d’être signalé

Fort de ses bons résultats financiers en 2019, PSA le constructeur automobile français, automobile, en cours de fusion avec Fiat Chrysler annonce une prime d’intéressement de 4 100 euros pour les plus bas salaires, inférieurs à deux fois le Smic, soit environ deux mois et demi de salaire.

PSA, qui vient de publier ses résultats le 26 février, annonce un bénéfice net record pour 2019, qui permet, a déclaré son président, Carlos Tavares, de faire en sorte que les primes d’intéressement et de participation versée à nos salariés soient elles aussi en augmentation.

PSA a enregistré un bénéfice net en 2019 en hausse de 13,2 % à 3,2 milliards d’euros, malgré une baisse du marché de l’automobile a, avec ces cinq marques, Peugeot, Citroën, DS, Opel et Vauxhall publié un chiffre d’affaires record de 74,7 milliards d’euros et une marge opérationnelle historique parmi les plus élevées du secteur.

Il s’agit de la deuxième année de record successif pour le constructeur qui tire le bénéfice d’une stratégie sur les ventes rentables au détriment des volumes.

PSA souffre de son absence sur le marché américain où il a annoncé vouloir revenir après son échec en Chine ou il est devenu acteur marginal.

PSA écoule désormais 90 % de sa production en Europe, n° 2 derrière Volkswagen.Dans un marché automobile mondial des véhicules neufs, en recul de près de 5% en 2019, les deux constructeurs français affichent des résultats commerciaux en baisse mais de façon de façon contrastée.

Avec 3,75 millions de véhicules immatriculés en 2019, les ventes de Renault se sont repliées seulement de 3,4 %, grâce aux low cost Dacia et Lada, alors que pour PSA la chute a été plus marquée avec -10 % avec 3,49 millions de voitures vendues la même année.

La désaffection pour les voitures thermiques marquera de plus en plus le repli de l’automobile, les années à venir.



Booking.com

Tags

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer