Accueil / Politique / Travail accompli

Travail accompli

L’impérieux a parlé Dimanche soir, comme par hasard sur la plus grande privée française, celle publique ne l’intéresse pas bien entendu…Alors, il va vous dire, non, je ne suis pas le président des riches.

C’est une évidence, devant la masse des fainéants, pauvres, miséreux, analphabètes, névrosés et perdants d’une compétition qu’il va savoir où naître avant de commencer, le groupe des ultra-riches ne sont pas bons pour les élections, pas assez nombreux.

Plus facile à récompenser de tant d’efforts de l’avoir soutenu d’une politique passéiste qui tout d’un coup pour de vulgaires raisons électorales voulaient peut-être commencer à faire croire à l’existence d’une vraie gauche sociale.

Ouf, c’est passé, j’ai été élu et fait ce pourquoi je l’ai été.

Franchement, lâcheriez-vous vos camarades de promotion de grande école s’ils vous appelaient à l’aide et contrepartie vous emmenaient au firmament d’un pouvoir ?

Alors oui, j’ai libéré la France de ses carcans, j’ai valorisé la possibilité de licencier à tout va dès lors que le maître des lieux l’aura décidé.

Et pour qu’il n’ait pas de souci comptable, j’ai barêmé les indemnités puisque dans cette France où chacun jalouse les puissants, la raison du plus fort n’est pas encore admise dans toute la splendeur de sa beauté.

J’ai baissé les alloc obligeant les plus pauvres bénéficiaires à en baver un peu plus, cela apprendra vraiment aux chômeurs à vivre sans travail que je n’ai jamais contribué à augmenté puisque l’on peut désormais s’enrichir uniquement avec des robots bien plus dociles.

J’ai augmenté le pouvoir d’achat des plus riches car il est vraiment difficile de ce pays de salariés nantis de pouvoir à bon compte dépenser pour ses loisirs.

J’ai confirmé la confrontation entre les jeunes espoir d’une France du Cac 40 s’enrichissant toujours plus à leurs frais, contre une population de retraités nantis qui ne cessent de vouloir rester en vie alors qu’ils ne servent plus à rien et ne sont pas capables de rester patrons s’ils l’étaient.

J’ai…Mais je lui laisse la parole, il le dira mieux que moi avec ses mots châtiés dont vous aurez compris le double sens…

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*