Accueil / Réflexions / T’es qui toi ?

T’es qui toi ?

Dans un paraît-il grand livre dont mon voisin de palier était le représentant ouvrier, était écrit que poussière tu es poussière tu seras.

Mais le grand homme est encore plus fort, au lieu d’enterrer ses morts, il avait choisi, reprenant en cela certaines coutumes de certains barbares se disant civilisés, la crémation pour disparaître en très petite place en informant d’un filet de fumée à la mode indienne.

Mais la place manquant, l’écologie venant, il fallait faire encore plus fort.

C’est alors que la liquéfaction revient en tour de force Outre Atlantique puisqu’elle est interdite ici bas de ce beau royaume de France.

Mais, nul doute que la Cop23, n’est-ce pas Jean, va ranimer les grandes eaux de la nécessité de liquéfié le quidam qui ainsi pourra, de son flux restant, nourrir la terre chérie comme engrais naturel.

D’où la dure réalité de savoir de quelle manière le mortel a vécu et surtout ce qu’il a bu, mangé ou fumé.

Il y a un intérêt certain que ce soit du bon, rien que du très naturel annonçant ainis une certaine utilité des vieux sont on cherchait à comprendre ce qà quoi ils pourraient bien servir une fois leur service terminé.

Ainsi, des terrains seront à nouveau disponible, les cimetières rendus à leur juste valeur : héberger des vivants qui sinon seraient mourants ; pas beau le cannibalisme.

Peut-être qu’ainsi certains territoires interdits aux pauvres seront désormais accessibles en concession moins provisoires.

L’argent dépensé en pénalités de n’avoir pas fait, pourra peut-être être utile.

Il faut toujours tout expliquer à ces riches incultes dont le seul culte qu’ils veulent préserver est celui de l’argent roi et qui les rend fous dès que l’on fait mine de le brûler pour rappeler que ce n’est que du papier qui, redevenu cendres, est quasi inoffensif pour nos prochains.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*