IdéesRéflexions
A la Une

T’as pas ? Tant pis

L’autre, qui se prend pour une belle pierre de luxe, dit qu’elle n’est pas là pour parler de. Moi, non plus, alors pourquoi continue-t-elle son monologue à me bouffer mon temps d’antenne ?

Le petit gars de l’intérieur a encore sortie la grosse batterie des mots.

Ce qui s’est passé n’a rien à voir avec la finale passée, mais juste l’objet de voyou.

J’ai pu en traduire qu’il ne parlait pas des joueurs endormis mais de ces imbéciles qui mettent à feu et détruisent des véhicules, des magasins qui non rien à voir avec eux.

Pourquoi tant de haine, tant de misère ? L’on peut également poser les questions autrement : pourquoi autant de chômage, de vie chère, de multimilliardaires qui s’enrichissent encore à coup de milliards qu’ils ne peuvent pas partager tellement ils ont peu… J’adore entendre des nantis avec un très bon boulot ou une très bonne retraite dire qu’il vaut mieux un petit boulot mal payé et instable que d’être mieux payé au chômage.

Bien entendu, les deux farceurs sont l’un un prétendu journaliste vrai tendance capitaliste très libéral extrême et un ancien très haut Pdg d’un très gros groupe.

Les deux doivent avoir des soucis pour se nourrir à la fin du mois.

Si c’est vrai, qu’ils sachent, que certains courent après la nourriture dès le 1er du mois jusqu’au 30 ; et tant pis pour les mois à 31 jours non compensés par celui qui est à 27 ou 28 selon les saisons.

Des décisions prises en partenariat avec les maires, par le préfet, haut représentant de l’état jacobin, ont l’air de ne pas plaire aux-dits élus.

Il ne sera pas possible de prendre à coup sur la terrasse d’un café à 23h30 sur la Cannebière alors que les salariés de première, seconde, troisième ligne continueront de s’agglutiner dans les transports en commun peut-être avec quelques chômeurs en quête d’emploi.

Mais, il est vrai, que ces derniers seront en désertion puisque pour le troisième qui suit, leur nombre diminue, diminue par l’enchantement d’une définition d’un terme qui fait tache d’huile.

Booking.com

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.