Accueil / Réflexions / Soit positif, crois-y

Soit positif, crois-y

Ben oui, la télévision d’aujourd’hui se doit à la parité.

Alors, il est normal, en cet anniversaire de 68, de faire la fête au gauchos en s’invitant à un documentaire sus-nommé soixante huitards de droite.

Il est vrai qu’un autre de droite avait cru faire le malin en invoquant à celui qui était de gauche : « Vous n’avez pas le monopole du cœur ».

Cette stratégie est une vieille habitude des puissants, qui nous vient des nobles et des religieux de tout détourner à leur image pour se maintenir la où ils croient être au-dessus des autres et des lois qu’ils créent.

Avant pour maintenir les medias, il y avait un ministère de l’information.

Aujourd’hui point besoin, les patrons ne sont pas des journalistes mais des politiques nommés par lui.

Histoire d’une publicité qui prouve que son client banquier ne connaît rien au commerce.

Ou plutôt, dans le meilleur des cas, celui-ci le considère comme variable  d’ajustement tout comme ses salariés sans doute.

Et c’est ainsi que la pub déblatère sur l’importance donnée à son travail et, après les soucis de gestion et autres, tente enfin de penser à ses clients.

Pas sûr que la pub tienne ses promesses en affirmant que la banque est derrière le sien.

En tout cas, en manque de banquier et d’une mauvais prise de conscience des aléas du commerce actuel, le tour est joué pour ce magasin obligé de fermer 20% de ses vitrines.

Pour les salariés ce n’est plus Noël, si jamais cela l’a été un jour de fête.

Et bien voilà, une bonne chose est faite.

La raison l’a emporté sur les croyances sorties du fin fond des ombres les plus noires que l’on aimerait voir définitivement englouties dans les oubliettes du passé.

Même si parfois, il faut biens e les rappeler pour ne pas y replonger.

Les femmes en Irlande auront le droit désormais de décider un peu plus d’être maîtresse de leur corps et certainement plus d’enfants voulus leurs seront reconnaissants.

Et l’on espère bien que l’aventure continue avec ces journées de manifestations toutefois, pour moi, un peu noircies par ces combats de coqs qui nous fait rappeler que l’on peut retomber très facilement dans certains travers qui nous empêchent d’arriver à bon port.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.