Accueil / Infos / Selon l’INSEE le pouvoir d’achat des Français rebondira en fin d’année

Selon l’INSEE le pouvoir d’achat des Français rebondira en fin d’année

La progression du pouvoir d’achat devrait être, en moyenne, en euros courants, hors inflation de 0,5 %, puis de 1,7 %, d’ici la fin de l’année, selon l’INSEE qui a revu en hausse ses prévision, mais ce n’est qu’en 2019 qu’ils produiront leurs effets.

Pendant les 9 premiers mois de cette année, le pouvoir d’achat était en baisse  chez les retraités et a stagné, sauf revalorisation individuelle, chez les salariés du secteur privé, à cause de la hausse de 1,70 % de la CSG, appliquée depuis le 1erjanvier et c’est à cette même date que sont intervenus la hausse des taxes sur les carburants, puis la hausse du prix de cigarettes non prises en compte par l’INSEE.

Ce rebond dont il est fait état aujourd’hui résulte de la suppression totale des cotisations chômage pour les actifs du secteur privé, qui aurait dû intervenir dès le 1erjanvier et dont la suppression totale, bien que promise ; a été différée par le gouvernement.

En cette fin d’année, où tombent les taxes locales, de l’habitation et du foncier, huit ménages sur dix bénéficient d’une première réduction de la taxe d’habitation, ça c’est acquis.

Quant aux salaires, ils devraient augmenter en moyenne de 2%, cette année selon l’INSEE, avec un taux de chômage de 8,9 %.

Ainsi, le pouvoir d’achat augmentera finalement de 1,3 % soit 0,3 % de plus que prévu.

L’annonce déjà fait du quasi blocage en 2019 et 2020 des pensions de retraite, des allocations familiales et de l’aide personnalisée au logement, par une revalorisation  limitée à 0,30 % se traduira par une baisse du pouvoir d’achat, de ceux qui l’ont déjà vu baisser en 2018.

Le gouvernement a déjà annoncé une nouvelle hausse des taxes sur les carburant, dont les prix prévisibles , eux-mêmes, sont à la hausse.

Tout ceci n’entame pas le gout des Français pour l’épargne, qui devrait repasser de 13,7 % à 15, 2 % à la fin de l’année, on ne peut que leur donner raison de vouloir mettre  de côté de l’argent pour leur vieux jours en raison des perspectives d’évolution des retraites

Il appartient à chacun de s’y situer.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.