PolitiqueRéflexions

Ruissellement trop fort, ça déborde…

Pour éviter tout débordement, les gilets jaunes, comme naguère certains syndicats forts, font la police eux-même et pas que dans leurs rangs.

Ils sont contents, en s’attaquant à un camion, ils ont découvert que dans la citerne point de carburants mais plein de migrants.

Ils les ont aussitôt dénoncé à la gendarmerie du coin pour que l’on coince ces bouffe-pains qu’ils nous serrent à la gorge d’autant plus que ce n’est plus la fête du mouton.

Et des propos racistes il y en a eu à l’instar d’un des meneurs virés de l’ancien parti d’extrême droite rebaptisé pour sa bonne cause.

Le jaune leur va très bien.

Que dire de leur cheftaine déclarée, qui hier appelait tout le monde à manifester aux champs sans avoir l’intention de s’y rendre elle-même pour rester au dessus de la mêlée style sœur Anne ne vois-tu rien venir, et aujourd’hui de ce samedi protester contre les forces gouvernementales d’avoir laissé les manifestants se débordaient prés de l’Élysée…

Mais dans un au-delà du passé récent, l’un, le premier de France puisqu’élu, acait cru bon de donner de la voix pour dire au français d’aller le chercher.

Or il interdit l’accès de son palais, n’aimerait-il pas le jaune ??

Ses copains de l’extrême droite, menée par la cheftaine, par ondes interposées, de l’ancien parti groupusculaire rebaptisé,  manifestent à leur manière : ils cassent tout sur leur passage, non pas dans un soucis de libération mais bien pour une prise de pouvoir totalitaire et noire.

Ils veulent refaire le coup du 2 février 1948 ; mais certains gilets jaunes dans leur majorité refusent ces violences et tentent de remettre en ordre ce qui a été démoli et essaient de laisser le passage aux forces de l’ordre.

Mais comprenez bien, le vrai mouvement des gilets jaunes n’est pas violent, n’est pas antidémocratique, il veut simplement se faire entendre d’un gouvernement sourd et aveugle comme une certaine reine en 1789.

Peut-être faudra-t-il pour y voir plus clair se rendre tous à la Lanterne.

Tags

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.