IdéesRéflexions
A la Une

Revenu universel

Nous nous plaignons de la dureté de la vie, du déficit chronique du budget de la France, de celui des prestations sociales, du peu de retour par famille du montant des allocations.

Et, si une bonne fois pour toute, les politiques acceptaient de tout mettre sur la table ? Voyons au hasard, les prestations sociales toutes confondues (y compris retraite, chômage) versées s’élèvent à 714 milliards d’Euros.

Ce qui représente 1 416€/mois par français de plus de 20 ans.

Dès lors, pourquoi ne pas réaliser cette réalité dans le concret du quotidien de chacun et de transformer cette manne en revenu universel versé aux plus de 20 ans jusqu’à leur fin de séjour sur dame Terre ? J’entends dans les champs, dans les bourgs, dans les villages, dans les villes, dans les agglomérations, dans les capitales nationales, régionales et départementales, s’élever le champ des protestations du genre tout sexe « oui, mais alors, plus personne ne voudra travailler ».

Si la valeur travail existante à ce jour, et portée en sous-mains pas les esclavagistes de tout bord y compris certains opprimés, serait revue de plein fouet, ne serions-nous pas plus heureux, satisfaits, que de ne plus voir des hères errer sur les trottoirs d’en face jusqu’au nôtre pour quémander un quignon de pain sec ? Et ceux qui voudraient travailler plus dans l’espoir d’un meilleur toit possible, d’aventures onéreuses plus conséquentes, pourraient à loisir s’activer puisque les patrons seraient sans cesse en quête de salariés qu’ils ne pourraient plus traiter en esclave.

Bien sûr tout cela est simpliste.

Les énarques sont passés par là pour tout rendre plus compliqué et non maîtrisable sauf par eux dans leurs beaux discours de faire-savoir le savoir faire qu’ils n’ont jamais prouvé leur efficience.

Mais là n’est pas la question de leur concours à la nation qui pourrait facilement, sans contrainte, se passer d’eux.

Alors ce revenu universel qui aurait le mérite d’éradiquer la pauvreté en France, on en parle aujourd’hui ou c’est pour la fin du monde ?

Tags

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer