Accueil / Réflexions / Rêve de là-bas…

Rêve de là-bas…

Ha, l’illuminé, comme il est beau dans son discours de charlatanisme.

Il se vante de vouloir (re)mettre la France au travail.

Et sans vouloir prendre les retraités pour des portefeuilles, il leur pique ce qui aurait pu servir ailleurs.

Par contre prenant, en bon banquier qu’il est, les super riches pour de bons portefeuilles, il leur offre la possibilité de les gonfler à coup de milliards.

C’est cela la bonne vieille solidarité du capitalisme libéral triomphant : même pas peur.

Et il se raille des ges du rail si mal engagés.

Il va leur faire comprendre que si à un moment donné tout le monde doit être à quai, à un autre moment, il faut être transporté pour bien travailler.

Il n’augmentera pas la sécurité des travailleurs, mais assurera la tranquillité des patrons désormais assurés de pouvoir, en plein jour, tondre la laine des moutons qu’ils auront embauchés précairement.

Tout cela lui sera bénéfice, si naguère comme un vulgaire chômeur il devait (re)travailler.

Comme la reprise de la dette sous conditions d’obéissance intégrale des sous fifres de cheminots, il promet pour l’été de nouveaux apports financiers pour l’hôpital sous contrainte de nouvelles conditions de travail amoindries.

Mais tranquillisez-vous, pas pour tout le monde, juste pour ceux qui sont en-dessous des états majors, ainsi espère-t-il faire croire monter l’envie d’aller toujours plus haut et tant pis pour ceux qui n’aiment pas la sainte compétition.

C’est intéressant, l’illuminé participera à l’essor de l’intéressement dans les Pme-Pmi s’élevant, ainsi, du moins le croit-il, au rang du niveau d’un certain général parti après n’avoir rien compris de la colère et du désespoir conjugués des ouvriers et étudiants.

Et dans l’art de l’escroquerie un document tout droit arrivé des meilleurs écoles de marketing qui vous fait croire que vous avez gagné un grand gros super colis mais qu’en réalité, c’est écrit noyé petit comme l’encre de seiche, il y en a un deuxième tellement beaucoup plus petit que ce n’est même pas la peine d’en faire la promotion.

Et dire que les parents se ruinent à vouloir envoyer leurs rejetons dans ces écoles bien pensantes…

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.