Accueil / Bibliothèque / Avoir la rage de Daniel Marcelli chez Albin Michel

Avoir la rage de Daniel Marcelli chez Albin Michel

avoirlarage01Daniel Marcelli, édité par Albin Michel, nous propose Avoir la rage : Du besoin de créer à l’envie de détruire.

Le titre en lui-même est parlant et les premières lignes de l’introduction plantent le décor « Depuis quelques années, une expression s’est répandue dans la bouche des contemporains, les adolescents en particulier : J’ai la rage… ».

L’auteur est professeur émérite des universités, pédopsychiatre, président de la Fédération nationale des Écoles des parents et éducateurs.

Dans le premier chapitre, l’auteur, explique « la rage », les différentes expressions de celle-ci, c’est la rage ordinaire.

Ce sentiment de « rage » en fin de compte d’incompréhension, tout le monde le ressent par moments, du plus jeune aux plus âgés. Mais, celle des plus jeune est la plus problématique, car elle peut s’installer durablement face à une incompréhension des adultes.

avoirlarage02Il peut suffit d’une frustration, d’une contradiction et on part dans un cycle de « rage ».

Daniel Marcelli illustre ses propos de nombreux exemples, cela permet de mieux comprendre un sujet complexe « Avoir la rage » et aussi de se reconnaître dans certains exemples.

Un exemple, classique, le jeune enfant qui commence à marcher, à son rythme et dans la rue ses parents veulent le mettre dans sa poussette. Il ne veut pas, le dos raide, il hurle, il exprime sa rage… sa volonté de vouloir continuer à marcher, ce que ses parents lui refusent.

Dans le second chapitre l’auteur aborde la rage pathologique, la maladie.

Pour cela ; l’auteur explique le cheminement des principaux courant de pensée psychiatrique.

Par exemple, Daniel Marcelli remarque que la « rage » est une expression moderne, que des auteurs comme Sigmund Freud ou Mélanie Klein n’en parlent pas.

avoirlarage03Bien que ce chapitre soit plus théorique que le précédent, Daniel Marcelli l’illustre d’exemples permettant de mieux cerner le sujet.

Dans le troisième chapitre, l’auteur explique qu’il est important d’enrayer la rage, qu’il ne faut qu’elle s’installe.

Avec le risque d’enkystement, l’objet du quatrième chapitre. Car la rage, non dominée, peut conduire au pire, tel que l’exemple que donne l’auteur de ce jeune garçon de 17 ans, sans passé judiciaire qui retrouve en cours d’assises pour meurtre.

Daniel Marcelli explique que lorsque la rage s’enkyste, le risque pour le jeune est de se trouver embrigadée.

Et là, c’est l’escalade, qu’aborde Daniel Marcelli dans les chapitres 5, 6 et 7 : La rage au risque de la séduction, De la rage à l’engagement sectaire, De la rage à la radicalisation.

Ce qui montre bien que la rage ne doit pas être prise à la légère, que ces jeunes peuvent tomber dans une spirale infernale pouvant les conduire jusqu’au terrorisme. D’ailleurs, dans ses développements, Daniel Marcelli explique, notamment, l’escalade des frères Kouachi.

Dans les 2 derniers chapitres, Daniel Marcelli aborde la manière de soigner la rage et de prévenir la radicalisation violente.

Comme le fait remarquer l’auteur, il n’existe pas de vaccin « anti-rage ».

Daniel Marcelli marque un point de départ de la « rage » le manque de considération, d’empathie. Ce n’est pas un sujet à prendre à la légère.

Comme l’écrit Daniel Marcelli « A l’origine des engagements les plus sectaires et les plus radicaux, on retrouve toujours à l’œuvre cette rage qui, ne trouvant pas d’exutoire créatif,… ne peut s’exprimer qu’en détruisant… soi-même ou les autres ».

Au début de la lecture de « Avoir la rage », on sourit de ces expressions de rage que l’on peut tous avoir, par moments, mais au fil des pages, des chapitres, on se rend du sérieux du sujet. De l’escalade infernale que risquent les jeunes laisser à eux, qu’on n’écoute, qui vont hurler leur rage et se faire embrigader, jusqu’au pire.

Pour vous procurer « Avoir la rage », cliquez ICI

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Toujours indépendant, depuis plus de 30 ans, j’ai la chance d’avoir pu remplir de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement), coaching de groupe et individuel. En intervenant au sein d’entreprises, principalement, des secteurs de l’assurance, de la finance ou encore de cabinets d’actuariat, de conseil en rémunération, d’avocats qui m’ont permis de développer mes compétences professionnelles. Tout en restant consultant (si vous avez besoin d’un regard extérieur sur un projet, un problème, un questionnement, un audit ou tout autre,…), il y a une dizaine d’années j’ai découvert l’écriture … journalistique (avec https://notre-siecle.com et https://www.riskassur-hebdo.com). Ces 2 sites ont une fréquentation sérieuses (en nombre et en qualité), cela peut être intéressant à utiliser pour du référencement naturel (SEO). N’éhsitez pas à me contacter pour en savoir pour en parler.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Booking.com