Faits d'actualitéInfosRéflexions
A la Une

Niveau très bas des nappes phréatiques en France

Dès le mois de juin le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) a alerté sur le niveau bas des nappes phréatiques.

Les précipitations hivernales n’ont pas permis de recharger suffisamment les aquifères, dont la moitié était moins remplie qu’ils ne devraient l’être avant l’été, ce qui fait, qu’une fois l’été arrivé, la moitié des départements de la France métropolitaine imposent déjà des restrictions d’eau plus ou moins importantes, selon leur situation respective.

Le manque de précipitation hivernale n’a pas permis la recharge habituelle des nappes qui ont commencé à se vider au printemps et ce malgré les précipitations du mois de mai.

Dès le 1er mai, 59 % des nappes se situaient à un niveau modérément bas à bas, indique le BRGM, les niveaux de certains aquifères au sud de l’Alsace, Bourgogne, amont du Rhône et Berry étaient même proche des minima enregistrés pour un mois de mai, ce sont des secteurs, selon les géologues exposés à des problèmes à attendre pour l’été, qui n’est qu’à ses débuts.

Cette saison, seuls les aquifères de la Côte d’Azur et de la Corse se situent légèrement aux dessus des moyennes de saison et ne posent pas de problème cette année.

L’année dernière, la situation était globalement satisfaisante en sortie d’hiver, et plus favorable qu’en 2017, où il a fallu imposer des restrictions draconiennes d’usage de l’eau sur tout le territoire, cette année, ça recommence encore plus tôt, ce qui inquiète plus particulièrement les agriculteurs, inquiets d’un nouvel épisode de restrictions pour cet été.

Signalons que dès les premiers jours du mois d’avril, la préfecture du Nord avait placé le département en alerte sécheresse et mis en place des restrictions sur l’utilisation de l’eau, inhabituelles en cette saison de l’année.

Selon Météo France, l’Europe devrait connaître cet été des températures plus chaudes que la normale, ce qu’a confirmé la canicule inhabituelle la dernière semaine et la nouvelle qui arrive avant fin juillet en France, avec des conditions anticycloniques qui dominent depuis, sans pouvoir prévoir les précipitations attendues.

Tags

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.