Accueil / Réflexions / Mauvaise gestion d’un magasin de bricolage parisien

Mauvaise gestion d’un magasin de bricolage parisien

Je vais râler sur une situation plus proche du gag que d’un réel problème.

Hier, j’avais quelques accessoires de bricolages à acheter, plutôt que de commander sur internet, je me suis rendu dans le magasin Castorama – proche de chez moi – qui est dans le 15ème arrondissement de Paris, proche de la Seine.

À part le fait que le magasin n’était pas climatisé (même pas aéré), une véritable étuve, je me demande comment le personnel fait pour travailler dans de pareilles conditions, les rayons étaient bien achalandés (une remarque pour les grincheux, signifie qui a beaucoup de chalands, c’est dire de clients – ce qui n’était pas le cas hier dans cette boutique – mais également par métonymie : qui a un grand choix de produits, qui est bien approvisionné).

Comme toujours dans ce type de magasin, on arrive avec une multitude de petits trucs et on a besoin… d’un sac (qui ne sont pas gratuits mais payants).

Quel ne fut pas ma surprise en arrivant à la caisse, après avoir fait la queue et demandant un « sac » à caissière, de m’entendre répondre « nous n’avons pas été livré, nous n’avons plus aucun sachet !!!! ».

Que faire, à part abonner ses articles, sauf à voler le panier qui m’avait servi à les transporter jusqu’à la caisse.

J’ai échangé quelques mots avec une des responsables de magasin, qui m’a dit que ça pouvait arriver, qu’ils seront livrés dans la semaine. Dans ce cas, il faut se faire dépanner par un autre Castorama, ou même aller voir les voir les supermarchés aux alentours pour leur acheter quelques sachets, mais certainement pas laisser les clients se débrouiller. C’est n’importe quoi.

Résultat, en rentrant chez moi j’ai passé commande des mêmes articles par internet sur Amazon.

Si vous essayez de faire des achats dans un Castorama, soit vous arrivez avec vos propres sacs, soit vérifier à l’entrée qu’ils ont des sacs aux caisses.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

3 plusieurs commentaires

  1. Bonjour Olivier,

    J’ai lu votre article avec attention et je suis sincèrement navré de cette expérience regrettable. La satisfaction de nos clients est notre priorité. Sachez que nous mettons tout en œuvre pour cette situation exceptionnelle ne se reproduise plus. Ayant solutionné rapidement le problème de rupture de sac et la maintenance de la climatisation étant terminée, toute l’équipe Castorama Paris Grenelle sera ravie de vous accueillir à nouveau au sein de votre magasin et de vous accompagner dans la réalisation de vos futurs projets dans les meilleures conditions.

    Merci de votre fidélité et à très vite dans votre magasin !

    Julien
    Relation client Castorama

    • Mon article n’est pas rester lettre morte. C’est bien de corriger un problème, mais il faut être pro-actif et agir … avant .. . le problème.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.