IdéesRéflexions
A la Une

L’or est revenu une valeur de refuge

En période trouble, quelques Louis d’or, cousus dans la doublure d’un vêtement ont permis et permettent toujours à des personnes dont la vie est en danger de se sauver et de survivre, mais ce n’est pas de ça qu’il est question chez nous en France, mais de protéger des économies contre l’inflation, à une époque où les placements sans risques ne rapportent plus rien.

Alors, au lieu de mettre des billets de banque sous le matelas, on peut placer des Louis d’or et des lingots dans un coffre.

Le prix des Louis l’or est fluctuant, alors que le prix de l’once d’or tourne actuellement autour de 1 500 dollars contre 1270 il y a un an, cela prouve que son prix peut aussi baisser.

On peut spéculer sur l’or, comme sur des actions en bourse, mais en tant que valeur de refuge on le garde, jusqu’au jour où on trouve un autre emploi pour ses économies et, surtout rien vendre, sauf en cas de besoin absolu, après une chute des cours, qui remontent toujours, comme le cours des actions, il faut attendre le temps qu’il faut, tant que ce n’est pas la fin de l’or.

Pour le moment, tous les indicateurs sont au vert, après la hausse de l’année dernière et l’or devrait encore profiter de la conjoncture actuelle.

L’or s’est installé au-dessus, de 1 500 dollars, soit 1 362 euros, il peut encore gagner 10 % à 15 % dans les prochains mois, selon des gestionnaires financiers, mais ils peuvent se tromper.

Le record historique de l’or de septembre 2011 était de 1921 dollar et ceux qui en ont acheté à ce prix sont de leur poche, bien qu’il soit possible de retrouver ponctuellement ce niveau ou un niveau proche.

L’or joue parfaitement son rôle de valeur refuge en période de crise, en prenant le risque de voir ses placements un certain temps gelés, une fois la crise finie.

Booking.com

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.