Faits d'actualitéRéflexions
A la Une

Limites dans la production des vaccins

Les fabricants de vaccins sont tenus par des problèmes d’approvisionnement de matière première et par les limites de leur outil des productions.

C’est l’explication que donnent ceux qui ont une autorisation de mise sur le marché de leur vaccin, alors qu’ils ont accepté des précommandes pour s’approvisionner en matière première et mettre à niveau leur outil de production, ils ont encaissé les avances et, manifestement, ils n’ont rien fait, ce qui mérite de lourdes sanctions, alors qu’il s’agit de vacciner le plus de monde possible pour protéger des vies humaines, alors que les centres de vaccination dans l’Union européenne ne reçoivent pas le nombre de doses nécessaires à leurs programmes de vaccination respectifs.

Gérer la pénurie et optimiser jusqu’à la dernière goutte, voilà à quoi sont réduits les pays européens dans la lutte contre la Covid-19 qui dépend de l’accès aux deux seuls vaccins autorisés pour l’instant dans l’Union européenne, l’UE, ceux de Pfizer-BioNTech et ceux de Moderna.

Le cofondateur de BioNTech reconnaissait déjà que la situation n’était pas rose faute de nouveaux vaccins autorisés, il y a un manque que nous devons combler.

La situation ne s’est pas éclaircie depuis, au contraire de vives controverses ont été provoquées par Pfizer et BioNTech, à qui l’UE a commandé 600 millions de doses.

Le 15 janvier, les laboratoires signalaient des retards de livraison en raison d’aléas dans la production à cause de l’Agence européenne du médicament, l’AEM ayant établi qu’un flacon de leur vaccin contenait six doses et non cinq comme initialement annoncé, ils livreraient donc moins de flacons pour le même prix.

Or, prélever cette sixième dose nécessite un geste spécifique et un matériel adapté qui n’est pas celui dont les soignants sont équipés d‘une manière standard.

En attendant l’arrivée des vaccins d’AstraZeneca qui pourrait être autorisé par l’EMA le 29 janvier, les Européens n’ont pas d’autre choix que de vaccine au rythme des deux vaccins ARN messager, en fonction des livraisons.

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.