Faits d'actualitéInfosRéflexions
A la Une

L’été est arrivé et avec lui le manque de personnel soignant aux urgences

Cette année, avec la canicule précoce, l’été s’annonce particulièrement tendu dans de nombreux services d’accueil des urgences, les SAU.

En plein épisode de canicule et à quelques jours d’une nouvelle manifestation nationale des infirmières et des aides soignants, en grève pour dénoncer la dégradation de leurs conditions de travail, le 2 juillet à Paris, une « enquête flash » menée par l’agence régionale de santé, l’ARS d’Île de France montre à quel point ces services fonctionnent en sous-effectifs.

Au 20 juin, dans les SAU des huit départements franciliens, de 458 à 728 plages médicale de douze heures n’étaient toujours pas pourvues pour juillet et de 567 à 892 ne l’étaient pas pour août.

Il va falloir trouver des solutions explique le directeur de l’offre de soins de l’ARS, qui assure « tout faire pour ne pas avoir à fermer de ligne de services mobiles d’urgence et de réanimation, les SMUR » cet été.

Peut-on imaginer des appels aux secours sans réponse, pourtant c’est ce qui risque d’arriver, au moment où les pompiers professionnels se mettent en grève, alors sur qui peut-on, encore compter.,

Les personnes qui arrivent aux urgences doivent attendre des heures avant d’être prises en charge et régulièrement on en trouve une morte à l’hôpital avant d’être soignée.

Cette enquête révèle la forte accélération du nombre de démissions de médecins urgentistes dans les établissements publics, avec 119 départs en 2018, dont 46 dans les hôpitaux de Paris, certains en prenant une activité d’intérim de 1 500 à 1 700 euros les 24 heures.

Cependant le recrutement reste important, notamment de jeunes diplômés, qui alimentent un « turn-over important, avec, en 2018, avec 237 départs et 244 arrivées.

Il reste que tous les postes ne sont pas pourvus, selon les chiffres de l’ARS, il manque actuellement 306 médecins urgentistes en Île de France.

C’est la raison pour laquelle la ministre de la santé a débloqué 15 millions d’euros, pour faciliter des recrutements.

La situation n’est pas meilleure du côté des infirmiers où il manque 5 % des effectifs, sot 181 postes non pourvus sur 2 881, en dehors des 144 nouveaux postes de paramédicaux.

Tags

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.