Faits d'actualitéInfosRéflexions
A la Une

Les sylviculteurs comptent sur la reconstruction de Notre Dame de Paris à l’identique

Le vice-président de la Fondation du patrimoine a déclaré prématurément sur France Info que la charpente de la cathédrale Notre-Dame de Paris ne pourrait être reconstituée à l’identique car « nous n’avons plus sur notre territoire d’arbres d’une taille telle que ceux qui, ont été coupés au 13èmesiècle et qui constituaient ce qu’on appelle la forêt primaire ».

La réaction des professionnels de la sylviculture a été immédiate, pour eux le vice-président de la fondation du patrimoine c’est tout simplement trompé.

De plus, au ministère de l’agriculture, chargé de la politique forestière et à l’Office national des forêts, l’ONF on est formel, la forêt française, l’une des plus importantes d’Europe, notamment en feuillus et en chêne tout particulièrement, sera en mesure de répondre à la demande, pour la reconstruction de la cathédrale, si on la sollicitait, en rappelant que notre forêt fournit chaque année 800 000 mètres cubes de chêne pour la construction de charpentes et de parquets.

Les besoins pour le chantier de Notre-Dame sont estimés à 1 500 m2, pour obtenir ce volume de bois utilisable, quelques 3 000 à 4 000 m2 sont à couper, alors que l’on produit deux cents fois par an le volume nécessaire, selon le responsable des ventes à l’ONF, ce qui laisse le choix.

Pour la qualité, il n’y a pas de problème, la majorité des chênes ont entre 120 et 150 ans et la taille nécessaire pour être utilisé en charpente.

Cependant, reconstruire Notre-Dame de Paris l’identique ne signifie la reconstruction de la charpente en bois, en sachant que de nombreuses cathédrales détruites par des incendies ou des guerres comme notamment celles de Chartres, Nantes, Reims, Rouen, Soissons ou encore Noyon ont vu leur charpente reconstruite en métal ou en béton.

Ces choix ne sont pas dictés par un manque de ressources, le fait de ne pas retenir une charpenre le bois peut découler d’un parti pris architectural ou technique, cela pourrait d’être le cas de la reconstruction de Notre-Dame de Paris.

Tags

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.