Accueil / Faits d'actualité / Les plus belles plages du Var sont souillées par des hydrocarbures

Les plus belles plages du Var sont souillées par des hydrocarbures

Cette pollution est la conséquence du carburant qui s’est échappé des cuves du porte-conteneurs Virginia, percuté par le navire tunisien Ulysse, le 7 octobre au large du Cap Corse et que les caprices du vent et des courants ont poussé dans la baie de Saint Topez, qui n’en attendait pas tant.

S’il y a quasi-certitude, quant à l’origine de la pollution, il faut encore attendre les résultats de l’analyse des traces chimiques du carburant dispersé, pour en avoir la preuve, avant de déclencher les procédures et les recours que ce sinistre maritime implique.

Ce sinistre n’aurait jamais dû se produire, pour commencer la collision, par Beau temps, avec un navire à l’arrêt, ce qui mérite explication.

Si les cuves du Virginia ont été percées, il faut croire que ce navire n’avait pas de double coque, alors que faisait-il au Cap Corse, un site très fréquenté.

Une fois la fuite constatée, les autorités maritimes locales se sont félicitées des moyens mis en place, avec le concours des voisins italiens et monégasques, mettant en place des barrages flottants, pour éviter, que la pollution ne s’échappe, sauf que les hydrocarbures arrivés sur les côtes varoises leur ont bel et bien échappé, de quoi ternir leurs galons.

Quarante-huit heures après la découverte des premières galettes d’hydrocarbures sur les plages du Var, les opérations de dépollution coordonnées par la préfecture ont dû débuter à l’heure où j’écris ces lignes.

Une centaine de personnels spécialisés, militaires de la sécurité civile et pompiers du Var, sont mobilisés pour encadrer les équipes d’agent municipaux ou départementaux et des membres des comités communaux des feux de forêts, des chercheurs du Centre de documentation, de recherche et d’expérimentation sur les pollutions accidentelles de Brest, sont arrivés sur place, aussitôt.

Le préfet du Var a déclenché le plan Polmar Terre, lui permettant de contrôler immédiatement l’ensemble des opérations, son objectif étant un ramassage encadré et professionnel, alors que pour lui un ramassage trop brutal peut avoir des conséquences nocives.

Actuellement, la pollution touche à des degrés divers plus de trente kilomètres de littoral, touchant plages mythiques et côtes rocheuses difficiles d’accès, qui accueillent des dizaines de milliers de touristes en saison, où quelques nappes flottent encore, ballottées par une houle qui ne faiblit pas.

La haute saison est encore loin mais cette région ne connaît pas de morte-saison, il faut la débarrasser le plus vite possible de cet encombrant décor.

Heureusement, ce n’est pas un pétrolier géant qui s‘est cassé en deux.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.