InfosRéflexions
A la Une

Les Pays Bas réduisent à 100 km/h la vitesse sur autoroute

Cette nouvelle est tombée comme une bombe, le gouvernement néerlandais a décidé de limiter la vitesse sur les autoroutes du pays à 100 km/h, dans le cadre de la lutte pour le climat.

Cependant, la vitesse maximale de 130 km/h, jusqu’à présent en vigueur, reste autorisée de 19 heures à 6 heures du matin.

L’objectif principal s de cette nouvelle limitation de vitesse est de limiter les émissions de gaz à effet de serre et autres polluants de manière à contribuer à un vaste « Plan climat » que la coalition politique au pouvoir a promis de mettre sur pied, pour respecter ses engagements pris dans le cadre de l’accord de Paris de 2015.

La mesure une fois en vigueur, dans quelques mois au plus tard, fera de la législation du royaume hollandais l’une des plus sévères en Europe, l’Estonie fixe la limitation à 90 km/h l’été et la Finlande la module entre 80 km/h et 120 km/h, selon les conditions de circulation, ailleurs la limitation est de 130 km/h, ramené à 110 km/h par temps de pluie.

D’une manière générale, il est recommandé d’adapter la vitesse de sa voiture aux conditions de circulation, ce qui n’empêche pas certains, au propre comme au figuré de « foncer dans le brouillard » et encore heureux s’ils allument leurs phares.

Le gouvernement néerlandais a présenté, dans le même état d’esprit une série de projets de grandes infrastructures de protection contre la montée des eaux, qui menacent les terres gagnées par le pays sur la mer.

C’est cependant la limitation de vitesse sur autoroute à 100 km/h qui focalise l’attention des citoyens et des médias, depuis des semaines.

Les automobilistes sont plutôt favorables à cette mesure, même si certains craignent de passer plus de temps dans leur voiture, ce qui dans un pays aux distances relativement réduites, vu sa taille, ne sera jamais très grave.

Tags

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer