Accueil / Politique / Les forts sont de sortie

Les forts sont de sortie

Le débat a été long, parfois houleux, mais la première chaîne cryptée n’a pas joué les guignols.

Elle a décidé d’enraciner encore plus profondément sa valeur culturelle en interdisant purement et simplement ses abonnés payants d’avoir accès à ce groupe de chaîne qui se vantait de disposer comme elle l’entendait de la masse de cerveaux disponible.

Bien sur, certains grincheux diront qu’il auraient aimé avoir le choix, mais cette petite chaîne révolutionnaire se devait de fêter comme il se doit l’anniversaire de mai 68.

Et puis, elle ne pouvait pas utiliser l’arme lourde antidémocratique des ordonnances.

N’est pas le gouvernement qui veut.

La Révolution d’abord, la Démocratie ensuite, il y avait vraiment urgence !!! C’est ainsi que les empires meurent, tout a un fin.

Vive les guignols de l’info, au moins avec eux l’on savait à quoi s’en tenir et que leurs promesses étaient du vent de Sibérie ou non.

Puisque les plombiers de l’Est ne viennent plus à la maison sauf tarifs prohibitifs pour ceux qui se sont faits naturalisés, les fiers entrepreneurs loués par notre impérieux envieux, décident de partir aller les chercher avec armes et fracas chez eux et d’y rester.

Conséquence de cette nouvelle politique d’avant-garde, la courbe du chômage risquerait bien de s’en ressentir de son mauvais penchant, pas de risque qu’on la ressorte avant longtemps.

Et l’imaginatif vieux croûton d’Outre Atlantique qui décide non pas d’aider à rendre l’air plus respirable, mais appelle de ses vœux les gros sous qui appartiennent au vieux Sam Picsou, et décide d’un seul, d’un coup de taxer certains minerais forgés.

Et dire qu’en sous-main il a signé le nouveau traité de libre échange.

La révolte de France et de Navarre, nous en appelons au provinces, ne va pas tarder : il sera privé de foi gras.

Et, si en rétorsion de dernier ressort, on interdisait la vente d’armes américaines sur notre sol européen, ça ne casserait pas trois pattes à un canard et serait salutaire pour notre bonne vieille planète…

Et puis c’est qui le fort en thème capitalistique ?

Il est de bon ton de le faire savoir qu’il a un sacré savoir en l’espèce.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.