Faits d'actualitéInfosRéflexions

Les explosions de gaz en ville sont rares mais toujours terrifiantes

L’explosion de la rue de Trévise dans le 9ème arrondissement du centre de Paris, où se mêlent habitations, bureaux, hôtels touristiques et commerces, en est un exemple ressent.

Elle est à l’origine de 4 morts et d’une cinquantaine de blessés, un samedi à 9 heures du matin, il est normal que beaucoup d’habitants ne soient pas à leur travail que de nombreux touristes prennent leur petit-déjeuner, ce qui explique ce carnage.

De nombreux immeubles ont été endommagés, au point que certains d’entre eux, de ce vieux quartier de Paris, ne seront pas réparables, il faudra un temps long pour que la rue de Trévise retrouve son aspect d’antan, en sachant que certains habitants n’y reviendront pas.

Les explosions de ce type sont rares, sinon l’utilisation du gaz en ville, aujourd’hui du méthane provenant de gisements plus ou moins lointains, ne se serait pas développée, au point où elle en est aujourd’hui.

Les explosions ont toujours pour cause une fuite, à l’origine d’une accumulation de gaz qui explose à la moindre étincelle.

Les fuites peuvent se produire sur les réseaux, qui sont solides, à la suite de l’effondrement de la chaussée, rarement sur la colonne montant dans les immeubles, mais plutôt par négligence, chez l’utilisateur.

Elles sont facilement détectables par l’odeur du gaz, le méthane étant inodore les est odorisé pour dégager une odeur d’œuf pourri.

Chez soi, il faut mettre fin à la fuite et aérer, à défaut il faut éloigner tout le monde et appeler les pompiers. Dans l’explosion de Paris, deux figurent parmi les morts, rue de Trévise.

La procédure à suivre est la même pour ceux qui utilisent du butane ou du propane en bouteille, en ayant l’origine de la fuite, sous les yeux.

Souvent, les incendies qui impliquent une explosion de gaz, dont on entend trop souvent parler, trouvent généralement leur origine dans de travaux par points chauds, de toiture ou de soudures, sur des chantiers ou l’on ne respecte pas, à la lettre, la procédure du « permis de feu ».

Il y a un formulaire à signer, qui donne connaissance des consignes à respecter.

Cette procédure est en principe suivie par le personnel des prestataires de sévices, sauf par les gens pressés, mais est souvent négligée en interne, malgré les consignes données par les responsables de la sécurité, qui ne peuvent pas être partout et c’est le sinistre dont on se souviendra.

Tags

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.