Accueil / Réflexions / Les colis sont en poste

Les colis sont en poste

Trop content, la Poste s’occupe trop bien de mon cas via son interface de succursale Colissimo.

Un premier message pour m’informer que mon colis est pris en charge.

Le lendemain, un deuxième pour me confirmer la bonne nouvelle que le présent me sera livré demain dans ma boîte aux lettres si la taille et son importance le permettent.

Et, comble de chances et de bienveillance, à chaque message la phrase magique : « Vous pouvez suivre son trajet en cliquant ci-dessous : » et même sur l’un deux sa variante de possibilités : « Vous voulez créer un espace personnel ? Faites-le ici, c’est gratuit et pratique pour suivre vos colis ! ».

Moi, je vous le dis, tout en vous le recommandant, il faudrait être timbré pour y résister.

Mais, hélas, la bête informatique que voilà est passée par ici : point de lien, même sympathique, pour cliquer et se glisser sur la zone promise.

Ceci dit, j’avoue qu’avec mon expérience, j’ai quelques doutes sur la performance de cette belle machine à expédier les colis.

Jamais, les équipes du coin de mon quartier ne passent jusqu’au domicile pour y vérifier si quelqu’un est disponible à la réception.

Jamais, dans la boîte aux lettres, faite entre autres pour cet usage, traîne une information d’avis de passage t’avais qu’à être présent.

Juste le plaisir de recevoir par courriel ou Sms, selon les humeurs de cette administration privée, que le présent est en Poste principale du quartier puisque vous n’avez pu le réceptionner avant.

Et pire que même cela arrive bien trop souvent à mon goût sur et certain : lorsqu’il s’agit de réception de bouteilles, il y en a toujours une de moins si ce n’est pas plus.

Cassé ou volée, allez savoir, seule trace de la difficulté est le renforcement du paquet sans autre information puisque vous êtes encore considéré comme usager.

Et n’allez pas vous plaindre car ce seul droit est au bénéfice de l’expéditeur qui a d’autres chats à fouetter…

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.