Réflexions

Les cartes bancaires sont un produit d’appel des neo-banques

Les cartes bancaires qui sont des instruments de paiement dont on ne peut plus se passer, sont le principal poste de frais bancaires, pour de nombreux Français.

Il y a les cartes ordinaires à autorisation systémique, avec ou sans débit immédiat et des cartes haut de gamme dont les prix varient en fonction des services qui y sont attachés et de la banque qui les délivre.

Les banques en ligne offrent des cartes dites haut de gamme gratuitement, avec une sélection de la clientèle par le haut, en en assumant le coût, mais dont il faut examiner attentivement les services qui y sont attachés, car la gratuité a forcément des limites.

A priori, Il semble anormal que les clients des banques en ligne bénéficient gratuitement des mêmes services que ceux qui paient leur Visa Premier ou Gold Mastercard entre 99 et 149 euros par an dans les réseaux classiques, mais c’est comme ça.

Dans les réseaux classiques, le prix de la carte inclut l’accès à l’agence, à un conseiller et quelque soit le réseau qui a délivré la carte, les avantages et services inclus sont très proches, à quelques détails près, par contre, chaque établissement fixe les plafonds de retrait et de paiement propre à ses cartes, qui, peuvent être personnalisés en fonction du client.

Côté assurance et assistance, principalement pour les deux cartes haut de gamme les plus usuelles, Visa Premier et Gold Mastercard, les couvertures sont homogènes d’une banque à l’autre, bien qu’il existe des écarts, mais pas suffisants pour justifier les écarts de prix.

Chose curieuse, les cartes gratuites des banques en ligne proposent pour le moment plus de fonctionnalités que les cartes payantes, ainsi leurs détenteurs ont de plus en plus la main sur leur carte, qu’ils peuvent désormais piloter avec leur smartphone, ils peuvent la bloquer, la débloquer ou la fonction sans contact, modifier les plafonds de retraite et de paiement ou encore personnaliser les codes, de fonctionnalités nouvelles qui devront aussi être adoptées par les réseaux classiques.

Force est de constater que les cartes de paiement dont la création remonte à 1967 se modernisent en permanence, à chacun de trouver la sienne.

Tags

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.