InfosRéflexionsTechno.
A la Une

Les anti-Linky vont-ils jusqu’au bout de leur démarche ?

Des plaignants auraient obtenu gain de cause, à Tours, pour le retrait pour raison médicale de leurs compteurs Linky.

Le compteur Linky n’émet pas d’ondes, comme un téléphone ou une box, mais communique par ce que l’on appelle le « courant porteur ». Il utilise les fils électriques pour envoyer des informations.

On pourrait lui reprocher de pister notre consommation électrique, effectivement, nous avons un compteur Linky et je peux suivre jour après jour notre consommation. Par exemple repérer les jours où nous avons fait fonctionner le lave-linge ou le lave-vaisselle.

Des informations qui sont, dans la globalité de la consommation, probablement utilisées par EDF pour connaître les habitudes et réguler la production et le transport de l’électricité.

Mais revenons aux ondes, même si le compteur Linky est installé au domicile de l’abonné, il n’émet pas d’ondes. De toute manière, dans un immeuble, même sans avoir de compteur Linky, l’habitant subira les « ondes » du courant porteur de ses voisins.

Mais revenons, aux personnes qui veulent faire supprimer leur compteur Linky, et qui ont eu gain de cause (pour certaines), j’espère qu’elles vont au bout de leur démarche et qu’elles ne possèdent ni téléphone portable, ni box avec le Wifi actif, pas de système d’alarme avec les détecteurs reliés sans fils,… aucun émetteur d’aucune sorte.

Même dans ce cas, il reste le Wifi des voisins, c’est toujours intéressant, en ville (ou même à la campagne sauf à être en rase campagne) de constater de nombre d’émetteurs Wifi que peut détecter un smartphone ou un ordinateur.

Supprimer le compteur Linky à cause du transfert d’informations par courant porteur, en le justifiant pour un motif médical d’indisposition aux ondes, alors qu’il y a tellement d’autres émetteurs bien plus puissants, cela me semble… Insatisfaisant et incomplet.

Pour les personnes qui ont vraiment une indisposition aux ondes, la vie en ville est impossible, sauf à transformer son appartement an cage de Faraday et à en sortir le moins possible.

Tags

Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.