InfosRéflexionsTechno.

Le Véligo d’Ile de France co-existera à côté du Vélib de Paris


Le Véligo, encore en prototype, entrera en service en Ile de France en septembre 2019, avec un parc de 10 000 engins, porté progressivement 20 000.

Contrairement aux Vélib qui sont des vélos partagés en libre-service, le Véligo aux couleurs turquoise, le même bleu que celui qui ornera désormais les tickets de métro et les bus franciliens, est un vélo à assistance électrique, en location longue durée de six mois minimum.

Son prix sera de 40 euros par mois, dont la moitié sera potentiellement remboursés par les salariés les salariés qui s’en servent pour le trajet domicile-travail, par les employeurs.

Les Franciliens qui en auront la garde les conserveront à leur domicile pendant la durée de la location.

Ce modèle de location a déjà fait ses preuves à Strasbourg et à Grenoble, avec l’idée d’inciter les locataires d’en acquérir, en bénéficiant des aides publiques.

Disons maintenant quelques mots concernant cet engin qui fera partie du paysage, il pèse 23,5 kg, offre trois niveaux d’assistance ainsi que trois vitesses au passage souple et un freinage progressif, ce qui lui permet de grimper en haut d’une colline, comme la Butte Montmartre, sans effort particulier.

Ces engins seront assemblée en France, dans une usine située à Romilly sur Seine dans l’Aube et il est prévu de sortir plus tard 500 vélocargos pour le transport des courses et d’enfants.

En vue du démarrage de la location en septembre, les personnes intéressées sont invitées à effecteur un préinscriptions, le moment venu, il y aura 200 points de location, reparties dans toute la région où ils seront disponibles.

La première tranche de 10 000 vélos, d’une valeur de 62 millions d’euros a été octroyée à un consortium baptisé Fluow, placé sous la direction de Transdev, avec comme participant, notamment La Poste.

L’exécutif régional mise sur ce dispositif de location pour convaincre les Franciliens à se déplacer à bicyclette, pour de courts trajets qui représentent 78% des 40 000 trajets quotidiens en Ile de France.

Tags

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.