Faits d'actualitéRéflexions
A la Une

Le tabac semble protéger contre le coronavirus

Selon les données de l’Assistance publique -Hôpitaux de Paris (AP-HP) parmi les quelque 11 000 patients hospitalisés pour cause de Covid-19, depuis le début avril et depuis le début de l’épidémie, seulement 8,5% étaient fumeurs, alors que la France compte 25,4 % de fumeurs réguliers.

Les résultats de cette étude sont confirmés par une étude chinoise qui va dans le même sens.

Fort de cette étude, on ne peut pas dire que le fait de se mettre à fumer, vaccine contre la Covid-19, par contre, il est possible que des substances contenues dans le tabac et accumulé avec le temps dans le corps des fumeurs, neutralisent peut-être l’action du coronavirus

Il faudrait en savoir plus sur les fumeurs, depuis combien temps ils fument et quelle quantité ils fument, pour se faire une idée que le fait de fumer pourrait conférer une certaine immunité du fumeur contre le coronavirus, en favorisant la constitution d’anticorps, mais par quel mécanisme ?

Intrigues, comme d’autres, deux professeurs du service de médecine interne à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière et leurs collègues, ont comparé les taux de fumeurs quotidiens et occasionnels chez des patients ambulatoires, avec des symptômes, peu graves dont le diagnostic de Covid-19 avait été confirmé, avec le taux des fumeurs quotidiens de la population française.

Cette étude transversale suggère fortement que les fumeurs quotidiens ont une probabilité beaucoup plus faible de développer une infection symptomatique grave par le SARS-CoV-2, par rapport à la population générale, l’effet est important, cela diviserait le risque par quatre ou cinq.

Le président du Conseil scientifique du gouvernement, avait fait le même constat, sans pouvoir l’expliquer, en précisant que l’on a l’impression que la nicotine protège contre le virus, a-t-il dit en ajoutant « Ne vous mettez pas au tabac » ?

Quel argument de vente pour les cigarettiers si ce constat se vérifiait, que l’effet était immédiat, dès la première cigarette, ce serait le moins coûteux des traitements.

Il est important d’y voir plus clair, mais rien ne nous interdit de rêver, pendant le couvre-feu.

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.