Accueil / Infos / Le risque de déshydratation des séniors : quelles solutions proposées dans des EHPAD ?

Le risque de déshydratation des séniors : quelles solutions proposées dans des EHPAD ?

Avec l’arrivée des beaux jours, la déshydration des personnes âgées est une préoccupation majeure pour les aidants et pour le personnel soignant en maison de retraite. C’est à ce moment-là que les seniors présentent un risque important en déficit hydrique. Nos aînés sont plus facilement victimes de déshydratation, avec des conséquences qui peuvent s’avérer fatales comme cela fut le cas à l’été 2003, où la canicule a fait 70 000 morts en Europe, dont 20 000 morts uniquement pour la France. Depuis, les responsables d’établissements sont dans l’obligation de mettre en œuvre chaque année un « plan canicule » qui prévoit dans le détail les mesures pour limiter les conséquences des fortes chaleurs sur les personnes fragilisées.

La diminution de la sensation de soif avec l’âge : une problématique majeure en période estivale

Plus les personnes sont âgées, plus leur « réserve d’eau» diminue. Si la quantité moyenne d’eau contenue dans un organisme adulte est de 65 %, après 60 ans sa teneur en eau corporelle totale n’est plus que de 52 % chez les hommes et 46 % chez les femmes.

Etant donné que chez les personnes âgées la sensation de la soif diminue progressivement, les seniors sont plus exposés au risque de déshydratation. Et ce pour plusieurs raisons.

Avec l’âge, la difficulté à boire ou à accéder aux boissons due à des problèmes de mobilité, des troubles visuels, de la compréhension et de la communication constituent, entre autres, des facteurs importants en termes de risque de déshydratation.

Le manque de prise en charge des seniors augmente le risque de déshydratation

Afin d’y remédier, il faut en permanence sensibiliser les personnes âgées sur la nécessité de boire de l’eau même si elles n’ont pas le sentiment d’avoir soif et les solliciter pour qu’elles s’hydratent régulièrement.

Il est aussi important de créer des rituels au cours de la journée. Un verre d’eau au lever et au coucher, un passage toutes les heures en cas de canicule, et une bouteille d’eau de petite contenance sur soi pour faciliter son transport, semblent des pratiques indispensables afin d’éviter la déshydratation.

Ayant de multiples tâches à effectuer, le personnel soignant au sein d’établissements d’accueil des personnes âgées n’est pas toujours disponible pour assurer cette information quotidienne. De ce fait, le risque de déshydration chez les personnes âgées augmente, ce qui peut les mettre en danger.

Medi’Pep vient en aide au personnel soignant et permet de diminuer le risque de déshydratation d’une personne âgée

Afin d’assurer une aide aux équipes médicales dans leur travail quotidien, la start-up SPIN’R a développé Medi’Pep : le premier robot capable d’effectuer des consultations santé qui rappelle les consignes d’hydratation et prévient le personnel soignant en cas d’urgence. En robotisant les actes répétitifs, Medi’Pep permet de mobiliser les équipes médicales sur d’autres tâches à plus forte valeur ajoutée.

Disponible 24h/24 et 7j/7 et conçu pour une meilleure organisation de travail quotidien, le robot ne nécessite pas de présence systématique du personnel soignant auprès de la personne âgée. En alertant les équipes médicales en cas d’urgence, cette solution protège les seniors des dangers de la déshydratation et s’inscrit dans une campagne nationale de sensibilisation, afin qu’une crise similaire à celle de 2003 ne se reproduise plus.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.