Réflexions
A la Une

Le Réseau action climat conseille pour réduire la température chez soi sans climatisation

Nous sommes à la veille d’une nouvelle vague de chaleur, probablement identique à celle de fin juin, alors que nos habitations sont rarement climatisées et que les isolations sont faites pour protéger du froid.

Il faudrait même s’en féliciter d’une certaine manière, car la climatisation absorbe 10 % de la consommation électrique mondiale et, selon l’Agence internationale de l’énergie, elle rejette des fluides frigorifiques qui sont un puissant gaz à effet de serre.

Ceci étant, voici les conseils à suivre, faute de mieux :

  • Il faut préserver la température intérieure en fermant les volets en journée, dès que le soleil tape sur les fenêtres,
  • en profitant de la nuit pour aérer, ce qui permet de refroidir la nuit, sauf en période de canicule sévère où la température nocturne ne baisse pas.

L’idéal est de pouvoir faire un courant d’air mais tous les logements ne s’y prêtent pas, il faut une double exposition pour cela.

On peut créer un refroidissement naturel en faisant sécher du linge humide à l’intérieur des pièces ou encore humidifier un pot de terre cuite que vous aurez arrosé dans une bassine et placé à l’endroit où le logement est ensoleillé, en séchant le linge et la terre cuite dégagent de l’eau évaporée, ce qui un effet climatisation naturelle, un système qui se pratique, faute de mieux en Inde.

Pour bien faire, il ne faut pas agir uniquement à titre individuel mais à l’échelle de l’immeuble, de la rue ou du quartier, le jour où les températures monteront à 50°C au soleil.

Si vous habitez une petite rue, pour briser le rayonnement du soleil, on peut tendre des draps ou mieux des vélums en toile entre les immeubles, comme le font les Méditerranéens, ce qui peut faire l’objet de véritables équipements urbains.

Dans les cours intérieures, on peut placer des stores extérieurs, qui protègent mieux que des stores intérieurs.

Enfin, pour pouvoir bénéficier de l’effet réfléchissant d’une surface, elle doit être peinte en couleurs claires.

Puis, il faut attendre que la chaleur passe.

Tags

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer