Faits d'actualitéInfosRéflexions
A la Une

Le président Macron décore à titre posthume

Emmanuel Macron a décoré à titre posthume trois sauveteurs en mer, ainsi que les quatre hommes qui ont pu être sauvés.

Il a rendu à cette occasion un vibrant hommages aux trois sauveteurs, membres bénévoles de la Société nationale de sauvetage en mer, la SNSM sortis en mer, dans la baie des Sables d’Olonne, une station balnéaire en Vendée, pour se porter au secours d’un pécheur en détresse.

Il y avait sept hommes à bord, de la vedette de sauvetage de la SNSM des marins aguerris dont quatre ont pu regagner la côte à la nage, où ils ont été secourus.

Emmanuel Macron a rappelé à cette occasion le dévouement des quelques 8 000 marins bénévoles qui chaque année, en plus de 10 000 sorties en mer, viennent au secours de milliers de bateaux de plaisance et de pêcheurs, le long des côtes françaises, lorsqu’ils sont en difficulté.

Tous ont été nommés, dont trois à titre posthumes, chevalier dans l’ordre national de la Légion d’honneur.

Cet ordre a été crée par Napoléon Bonaparte pour décorer des actes de bravoure des militaires, avant d’être étendue à de civils méritants, puis pour éviter des abus trop voyants, on a créé, à leur intention le Mérite civil, nettement moins prestigieux et de plus en plus délaissé.

Il parait évident que la légion d’honneur portée par un artiste du « ballon rond » ou par tout autre homme de spectacle n’a pas la même valeur que celle des sauveteurs de la SNSM qui interviennent au péril de leur vie, ils ne jouent pas sur le même terrain.

Les causes du chavirement de la vedette de la SNSM n’ont été que sommairement évoquées, il est question d’une panne du gouvernail qui l’aurait rendu ingouvernable dès la sortie du port, ce qui pose la question de son état d’entretien, n’oublions pas qu’il y mort d’hommes.

La SNSM assume un service public, les vedettes mises à la disposition des marins sauveteurs bénévoles sont elles à la hauteur du service attendu, avec pour leur entretien et leur renouvellement périodique, un budget suffisant ?

C’est la première question que l’on est en droit de se poser, suite à ce drame de la mer.

Tags

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.