InfosRéflexions
A la Une

Le passage à la retraite se traduit pour 56% des personnes par une baisse du niveau de vie

L’INSEE vient de publier, le 12 février une étude portant sur les évolutions du niveau de vie des ménages, tel qu’elle l’observe avant et après le départ à la retraite, celui qui les fait vivre.

Il s’agit d’un travail d’observation portant sur six années et qui permet de montrer que les régimes actuels ont un impact baissier du niveau de vie pour la majorité des ménages, mais produisent un tassement des inégalités entre les plus modestes et les plus favorisés, tout le monde, ou presque, est logé, une fois à la retraite, à la même enseigne.

Les statisticiens ont travaillé sur un échantillon démographique représentant environ 4 % de la population française en regardant l’évolution des niveaux de vie des personnes qui ont pris leur retraite en 2013 et qui sont âgés de 60 ans ou plus, entre les années 2010, trois ans avant leur départ et 2016, trois ans après, sans tenir compte de leur régime d’appartenance.

Pour 42 % des nouveaux retraités, cette baisse est supérieure à 10 %, à l’inverse, 44% bénéficient d’une hausse de leur niveau de vie, c’est notamment le cas si la fin de carrière a été heurtée de chômage ou de temps partiel.

Elle est supérieure à 10 % pour 32 % des nouveaux retraités et pour des raisons liées au fait qu’ils perçoivent en général des revenus du travail supérieurs à ceux des femmes, les hommes ont plus à perdre que leurs compagnes lors du départ à la retraite, la baisse du niveau de vie se chiffre pour eux à 9,1% en moyenne, contre 6,9 % pour les femmes.

Autre effet du passage à la retraite, elle limite la pauvreté, parmi les ménages qui connaissent une fin de carrière difficile, marquée par le chômage et la précarité et à qui, la liquidation des pensions permet de sortir de la pauvreté dans 37 % des cas.

Trois ans après leur retraite, 7% des personnes ont un niveau de vie inférieur au seuil de pauvreté, un chiffre qui, au niveau national est deux fois moindre. si la retraite n’empêche pas forcément les pauvres de le rester, elle ne fait basculer que 2% des personnes dans cette situation.

Ces données ne tiennent pas compte de l’incidence de la réforme des retraites, en gestation.

Tags

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer