Accueil / Réflexions / Le parquet se pourvoit en cassation contre des membres de Facebook

Le parquet se pourvoit en cassation contre des membres de Facebook

reseaux2309Dans l’Aveyron, un groupe sur le réseau social Facebook indiquait la position des radars mobiles et des contrôles de polices. Douze membres de ce groupe ont été relaxés en appel, mais le parquet de Montpellier se pourvoit en cassation contre cette relaxe.

Il ne faut pas prévenir de la position des radars mobiles, faire (à l’ancienne) un appel de phares aux automobilistes est interdit.

Par le passé, la communication était très limitée. Celui qui voyait un radar, où un point de contrôle de police, pouvait juste le signaler à ses copains au bistrot, ou à quelques voisins. C’est tout.

Aujourd’hui, avec les réseaux sociaux, la notion de voisins, de copains, est beaucoup plus large que par le passé. Et je suppose que pour ce groupe de l’Aveyron antiradar sur Facebook, c’est le café du commerce, où l’on va raconter que l’on a vu les forces de l’ordre installé au coin d’une route. Mais, au XXIe siècle, au lieu de le raconter, simplement, à quelques copains au bistrot, ils le racontaient à des milliers de personnes de manière virtuelle.

C’est le principe même des réseaux sociaux, où de plus en plus d’utilisateurs passent leur temps à publier tout et n’importe quoi sur Facebook ou autre.

Dans ce cas de figure, c’est un groupe avec une thématique et un lieu géographique précis, mais des groupes thématiques, il y en a énormément.

Et pour les plus jeunes, c’est leur moyen de communication. Et ils vont passer leur temps à raconter et envoyer des photos.

Alors, indiquer la présence des gendarmes, d’animaux qui ont traversé la route, d’un groupe de cyclistes, d’un magasin qui vient d’ouvrir,… c’est l’une des utilisations des réseaux sociaux.

Bien entendu signaler la présence des forces de l’ordre pour permettre à des conducteurs d’éviter un contrôle est interdit.

Mais, il va falloir que les lois évoluent en fonction des us et coutumes de XXIe siècle, ou bien il faut interdire les réseaux sociaux. Mais, c’est seconde possibilité ne va pas être simple à mettre en œuvre.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Toujours indépendant, depuis plus de 30 ans, j’ai la chance d’avoir pu remplir de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement), coaching de groupe et individuel.

En intervenant au sein d’entreprises, principalement, des secteurs de l’assurance, de la finance ou encore de cabinets d’actuariat, de conseil en rémunération, d’avocats qui m’ont permis de développer mes compétences professionnelles.

Tout en restant consultant (si vous avez besoin d’un regard extérieur sur un projet, un problème, un questionnement, un audit ou tout autre,…), il y a une dizaine d’années j’ai découvert l’écriture … journalistique (avec https://notre-siecle.com et https://www.riskassur-hebdo.com).

Ces 2 sites ont une fréquentation sérieuses (en nombre et en qualité), cela peut être intéressant à utiliser pour du référencement naturel (SEO). N’éhsitez pas à me contacter pour en savoir pour en parler.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*