RéflexionsTechno.

Le lancement de Canal +

Je sais que depuis quelques années et surtout ces derniers temps avec la perte (plus que probable) de la Ligue 1 de foot, l’avenir de Canal + est incertains.

Canal + perd des abonnés et supprime nombre de ses programmes historiques.

Que reste-t-il de l’âme de Canal + ?

Mais, que sont devenus les premiers téléspectateurs et il n’est pas certains que les jeunes d’aujourd’hui auraient accrochés au Canal + des débuts. C’était un autre temps, où internet n’existait pas, où il y avait 3 chaînes de télévision, proposant assez peu de programme. Aucune offre complète ni de sport, ni de cinéma.

Et c’est sous la présidence de François Mitterrand que fut pris la décision d’ouvrir différente, une chaîne privée et… payante. C’est en 1982 que le président de la République annonça la naissance prochaine d’une chaîne payante.

Je me souviens, dans les sondages publiés dans les journaux, nombre de téléspectateurs ne comprenaient l’ouverture d’une chaîne payante et certains allaient jusqu’à souhaiter son échec.

Un autre monde

Je me souviens quelques semaines avant l’inauguration de Canal +, il y avait un clic qui passé en boucle à longueur de journée, sur la 4ème chaîne, c’était « Un autre monde » du groupe téléphone.

Je mettais régulièrement sur la future chaîne de Canal +, j’ai fait partie des 186 000 premiers abonnés.

Et puis, le dimanche 4 novembre 1984, Canal + est né, avec sur un plateau le président de la chaîne, André Rousselet, ex-directeur de cabinet du président de la République, et celles et ceux qui seraient les premiers présentateurs, animateurs des émissions, émission en « clair » pour permettre à tous les curieux de voir les premiers pas de cette nouvelle chaîne.

Et ce matin-là, je ne me rappelle plus à quelle heure, fut diffusé le premier film crypté (il fallait avoir un décodeur), c’était un film très récent, du jamais vu à la télévision : L’as des as avec Jean-Paul Belmondo.

Les téléspectateurs sans décodeurs, la plupart, ont dû être surpris de voir d’un coup l’image de brouiller. En ce temps, le décodeur était une grosse boîte, très légère, avec petit clavier pour rentrer chaque mois un code différent (que l’on recevait par la poste).

C’est ainsi qu’est né Canal +, une chaîne pour le cinéma (c’est pour cela que je me suis abonné) et de sport.

Un autre temps

Canal + a fait son temps, que cette chaîne a rempli son rôle d’amener plus d’insolence dans les émissions, des films récents et du sport dans le petit écran, limité à peu de contenu jusqu’en 1986.

Mais, aujourd’hui avec ses centaines de chaînes de télé et internet, Canal + n’a peut-être plus de raison d’être.

Moi qui fus un des premiers abonnés (avec, je l’avoue une interruption et une reprise en 1989), si Canal + devait disparaître cela ne laissera pas indifférent !

Olivier Kauf

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Un commentaire

  1. Je vous remercie beaucoup pour cette contribution. Ce sera très utile à l’avenir. Désolé pour les fautes d’orthographe; Le français est ma troisième langue.

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.