InfosRéflexions
A la Une

Le départ prend fin

Le monde de la santé voyant que les français ont compris qu’ils sont nés pour mourir se met en retrait sous la couverture protectrice du bon savoir.

Désormais, le gouvernement reste seul au front.

La question maintenant réside dans le fait s’il faut mettre un couvre-feu léger sur la couche du confinement léger décidé il y a une dizaine de jours.

Le gouvernement a bien travaillé.

Il a sorti sa liste de produits pouvant être mis à la vente.

Ainsi, parmi tant d’autres, les chaussures ne sont pas considérées comme essentielles.

Même si le sort des chaussettes reste en suspend, cette mesure est normale puisque le droit de sortie est pour seulement 1 h /jour.

Cela sent bon, le chemin qu’il faut savoir prendre.

Au fait, vous n’avez plus le droit aux fleurs, mais pourrez toujours vous mettre au vert avec vos plantes de saison.

L’on comprend mieux cette nécessité de course à l’échalote.

Ce qu explique également que l’on peut continuer à pratiquer ce sport sans masque.

Essayez donc de courir tout en pleurant avec le masque sur la bouche.

L’on peut se demander également, de la nécessité du rouge à lèvres masqué.

100 % au télétravail, l’on comprend mieux le pourquoi du comment des sex-shops dévalisés.

Pour certain(e)s, il n’est pas question de fermeture.

Devons-nous faire la fine bouche devant l’arrivée annoncée d’un nouveau véhicule électrique ? Tout d’abord, le constructeur déclaré est du pays où les gens se lèvent en travaillant.

Ensuite, il va s’installer certes en Europe, puisque c’est son lieu de prédilection, mais dans le Nord.

Enfin, il prévoit un programme d’échange de batterie qui se ferait en trois minutes.

Et cerise sur le gâteau, l’autonomie record est de 900 km.

Même les thermiques et hybrides n’y pensent pas.

Alors pourquoi, cette défiance poindre au bout des touches du clavier ? La batterie c’est bien, mais n’assèche-t-elle pas déjà les pays qui fournissent les minerais utiles.

N’encombrent-elles pas les déserts d’un stockage anarchique leplus mauvais qui soit.

Les écolos, on ne les entend pas, pourquoi ?

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.