Accueil / Réflexions / Le coq chante

Le coq chante

Cocorico, le quatrième des plus riches du monde, même sidéral, est notre inénarrable Bernard, non pas celui qui est au tapis, mais l’autre.

Encore un effort sur le dos des pauvres et de ses salariés qu’il exploite dans vergogne, artistes y compris, et il sera qualifié pour les prochains Jo et remportera la médaille d’or.

C’est note impérieux qui est content, moi je suis content pour lui.

A propos de coqs ; l’on entend sans cesse les associations de défense des éléphants et autres animaux tempêter contre les cirques se servant d’animaux dits sauvages devenus domestiques pour éviter d’être mangés.

Mais, on les entend bien moins pour ceux utilisés dans les films ou sur les scènes de théâtre où l’on n’est pas vraiment certain que ces animaux la soient mieux traités que les autres.

Mais, mieux c’est peut-être être humain..

bon, c’est gagné avec son régime publicitaire tant aimé, elle a perdu 40 kilos et se trouve toute belle dans sa nouvelle robe : mais, déshabillée, l’est-elle tout le temps, notre impérieux de toujours et de maintenant, en espérant que ce ne soit plus pour longtemps, adore les dîners en ville avec les gens de toutes sortes pourvus qu’ils aient réussi en langage élyséen du moment.

Outre que cela lui permet de manger gratis des plats de haute tenue, sans doute s’autorise-t-il à répondre favorablement aux gens de mode proposant de porter la dernière lignée du défilé, pour le seul bien être de son épouse au demeurant.

Si l’on écoute les uns, l’ancienne idole des vieux jeunes aurait été sous la coupe de sa belle famille proche de l’ère sectaire.

Si l’on écoute les autres, les enfants sangsues auraient bien aimé tout lui prendre jusqu’au sang.

C’est bien d’avoir eu plusieurs femmes dont la fidélité n’a d’égal que la discrétion.

C’est triste d’avoir des enfants qui leur  fait perdre raison non gardée.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.