Faits d'actualitéInfosRéflexions
A la Une

Le compteur ne fait pas l’unanimité

La pose des compteurs Linky ne fait pas l’unanimité parmi les abonnés à l’électricité.

Linky est le compteur électrique du 21èmesiècle, dont l’installation est gratuite, elle s’effectue en 20 minutes durant lesquelles l’électricité est coupée, son installation est pilotée par Enedis et on dit aux abonnés que ce compteur « intelligent » permet de relever à distance la consommation en électricité de l’abonné et, à celui-ci, de la suivre.

C’est l’empressement à réaliser cette opération qui la rend suspect aux yeux du public, qui pensent que ce compteur à d’autres fonctions que l’on lui cache, mais sans preuve, il est impossible de faire un procès d’intention à notre fournisseur d’électricité national, car, après tout, on n’en sait rien et ses intentions sont peut-être pures.

22 procédures sont toujours en cours, lancées par des usagers inquiets, qui ont saisi des tribunaux en référé, une procédure d’urgence, pour bloquer des installations, en attendant des jugements sur le fonds, avec plus de 5 000 requérants.

Le 24 juin, 430 personnes ont saisi le tribunal de grande instance de Nanterre près de Paris, pour empêcher la pose d’un compteur Linky à leur domicile ou demander à ce qu’il soit retiré, pour avoir été posé, avec ou sans leur accord.

Devant le tribunal, leurs avocats ont plaidé pour le retrait ou la non installation de ces compteurs chez les requérants, invoquant l’impact des ondes électromagnétiques sur la santé, une atteinte au libre choix ou à la vie privée.

Un collectif créé par les requérants, présent à l’audience a laissé entendre, qu’Enedis collecte des informations sur les abonnés pour les revendre à des tiers, comme cela se pratique par des commerçant indélicats, qui vendent la liste de leurs clients à d’autres entreprises, une accusation immédiatement récusée par son avocat.

Au plan sanitaire, on retrouve ici le problème posé par la téléphonie mobile, celui de la hypersensibilité aux ondes électromagnétiques.

Si les tribunaux ont débouté jusqu’à, présent la majorité des anti-Linky, à Toulouse, treize personnes souffrant d’hypersensibilité aux ondes ont obtenu le droit de ne pas être équipé des compteurs incrimines, Enedis a fait appel.

Tout ça ressemble à la lutte du pot de terre contre le pot de fer.

Tags

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.