Accueil / Faits d'actualité / L’addiction aux jeux vidéo est une nouvelle maladie

L’addiction aux jeux vidéo est une nouvelle maladie

L’addiction ou trouble du jeu vidéo a été reconnu a été reconnu comme une maladie par l’Organisation mondiale de la santé, l’OMS, en l’intégrant à la 11èmeversion de la Classification internationale des maladies, la première mise à jour de cette nomenclature depuis le début des années 1990.

Le directeur du département de la santé mentale et des toxicomanies de l’OMS a déclaré à cette occasion :

« Après avoir consulté des experts dans le monde entier et après avoir examiné la littérature de manière exhaustive, nous avons décidé que ce trouble devait être ajouté, à la liste des maladies ».

L’OMS avait publié dès janvier une définition de ce trouble, en annonçant ce comportement comme maladie.

Il s’agit, selon cette définition « d’un comportement lié à la pratique des jeux vidéo ou des jeux numériques, qui se caractérise par une perte de contrôle sur le jeu, une priorité accrue accordée au jeu, au point que celui-ci prenne le pas sur d’autres centres d’intérêt et activités quotidiennes et par la poursuite ou la pratique croissante du jeu, en dépit de répercussions dommageables ».

Pour établir ce diagnostic, ce qui n’est pas aisé, il faut se baser sur ses conséquences et sur les activités personnelles, familiales, sociales, éducatives et professionnelles, qui en principe doivent se manifester clairement durant un certain temps, disons arbitrairement d’un an, mais il ne doit pas s’agir d’une attitude fugace, mais continue.

Pour l’OMS, pour faciliter le pronostic, il faut contrôler si les autres centres d’intérêt et d’activités sont délaissés, y compris le sommeil et les repas.

De nombreux cas ont été décrits de joueurs compulsifs, incapables de se détacher de leur ordinateur, appareil mobile ou console de jeux au point d’abandonner toute vie sociale et de mettre en danger leur santé, mentale et physique, il faut surtout veiller, dans son entourage à ce que les jeunes enfants ne tombent pas dans ce travers, en leur enlevant régulièrement, dès le plus jeune âge, malgré les hurlements, leur mobile.

Aujourd’hui, dans le monde, quelque 2,5 milliards de personnes jouent à des jeux vidéo mais le trouble désigné par l’OMS ne touche qu’une minorité, qui ne prétend pas que toute habitude de jouer jeux vidéo est pathologique, mais elle peut le devenir.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.