Bibliothèque

La tyrannie des bouffons de Christian Salmon chez LLL

LLL (Les Liens qui Libèrent nous propose, de Christian Salmon, La tyrannie des bouffons sur le pouvoir grotesque.

Christian Salmon est écrivain, essayiste et chroniqueur à Mediapart. Après avoir été l’assistant de Milan Kundera, il fonde en 1993 le Parlement international des écrivains et le Réseau des villa-refuges. Il est l’auteur de nombreux ouvrages, parmi lesquels Storytelling. La machine à fabriquer des histoires et à formater les esprits (La Découverte, 2007).

Qu’est-ce que le grotesque, on en lit une définition au tout début de cet ouvrage, de Michel Foucault « Le grotesque, c’est l’un des procédés essentiels à la souveraineté arbitraire. »

Au fil des pages, Christian Salmon passe en revue nombre d’hommes politiques des XXème et XXIème siècles, sans complaisance, on sent même par moments une certaine jubilation à mettre en avant des comportements, des situations, faisant passer tous ces personnes … pour des bouffons.

Il semble que le paroxysme de ces comportements soit né de la covid-19. La pandémie de Covid-19 a levé le voile sur une nouvelle forme d’hégémonie qui ne cesse d’étendre son emprise aux États-Unis, au Brésil, au Royaume-Uni, en Italie… Elle a provoqué chez un grand nombre de chefs d’État une série de réactions irrationnelles allant du simple déni aux formes les plus archaïques de superstition, de pensée magique ou de religiosité. Devant une telle avalanche d’absurdités, l’attitude souvent adoptée est celle de la sidération : comment peut-on rester au pouvoir en faisant preuve de tant d’incompétence ?

Si nombre de dirigeants sont passés en revue, il y a un que Christian Salmon traite particulièrement, c’est Donald Trump depuis son élection en 2016 « … l’élection surprise de Donald Trump …, c’est l’algorithme et l’analyse combinatoire du Big Data qui sont dotés de pouvoirs magiques pour gagner les batailles électorales. » et son séjour à la Maison Blanche. Ce « fonctionnement énorme » s’appuie sur la puissance des réseaux sociaux et l’usage stratégique du Big Data et des algorithmes.

La fin de l’Homo Politicus, qui abandonne sa majesté pour des habits de bouffon, qui tient la légitimité que par le discrédit serait dû aux réseaux sociaux et aux GAFAM qui sont derrières qui ne fonctionnent sur la base du discrédit, c’est ce que semble avancer Christian Salmon.

Si pour l’auteur tous nos chefs d’État sont des bouffons, le chef de file est Donald Trump. L’ouvrage a été écrit (et publié) avant les élections aux États-Unis.

Un ouvrage intéressant mais où l’auteur prend parti, dès le départ et sans appel, nos dirigeants sont des bouffons.

Olivier Kauf

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.