Accueil / Réflexions / La mort pour la vie

La mort pour la vie

Il avait chanté que l’on n’avait plus le droit d’avoir faim ni d’avoir froid, un putain de camion l’a fait taire.

Elle a rend possible et solides les bases d’une action malheureusement plus réaliste.

Mais la vie a repris le dessus et elle a rejoint son compagnon peut-être pour lui expliquer qu’ici, l’utopie ne s’est pas réalisée, mais nombreux sont ceux qui assurent la relève.

La faute peut-être à trop d’imbécile heureux à qui l’on a fait croire qu’ils étaient les meilleurs d’une classe et qu’ils étaient largement au-dessus des problèmes d’un quotidien ordinaire subi par la masse des gens qu’ils ne considèrent pas.

Adieu les deux, si vous rencontrez Pierre, aidez-le à construire des abris pour les futurs réfugiés qui vont accourir essoufflés et craintifs.

Ce qu’il y a de bien dans cette vie, c’est que les événements s’enchaînent d’une allure toujours plus rapide vous laissant croire que vous n’êtes pas mort pour rien puisque vous faites partie d’un tout.

Ainsi la vie continue, les nouvelles le sont même si elles ont tendance à sentir le cramoisi.

A part cela, la vie continue heureusement pour papy français vélo qui, à 106, ans, décide prendre sa retraite qui faisait encore du 23Kms en seulement 55mn 23s.

Il s’arrête car des plus jeunes ne pouvaient suivre ; il se sentait bien seul.

Et si vous vous dites que c’était mieux avant, alors rassemblez vos souvenirs autour du travail fait par un photographes qui a rendu regardables des images en les colorisant démontrant la joie de travailler pour ces enfants que l’on devait prendre pour des adultes ou souffre-douleurs (https://www.completementdingo.com/colorisees-ces-photos-dun-autre-siecle-temoignent-de-la-durete-du-travail-des-enfants).

Vous y verrez des mômes faire des tâches, désormais réservés aux immigrés, mais adultes, dès leur 6ans de quoi amener un peu de pain avec leur peine pour des parents pas toujours reconnaissant.

Mais la vie quotidienne continue.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.