InfosPolitique

La Marianne en uniforme de gendarme vs. la Marianne aux seins nus

Plusieurs samedis d’affilée, la France a été secouée par un mouvement sans précédent : celui des gilets jaunes. Certes, ce mouvement ne constitue en rien la première contestation populaire dans l’Hexagone. Mais il n’était assurément jamais arrivé sous la 5ème République que toute la classe travailleuse se mobilise comme un seul homme contre des décisions gouvernementales. Surtout, les casses et actes de vandalisme ayant accompagné ce soulèvement n’ont jamais été vus à l’ère moderne. Pour la 5ème journée de manifestation, le samedi 15 décembre 2018, l’on a pu observer un certain essoufflement, et des Marianne aux seins nus.

D’où venaient les Marianne aux seins nus ?

Le 5ème samedi des manifestations des gilets jaunes a été marqué par une baisse d’engouement autour du mouvement, mais également par la présence de femmes aux seins nus, déguisées en Marianne sur les Champs-Elysées. Au nombre de cinq, ces manifestantes ont trouvé une façon bien originale de protester. D’une part, elles ont opté pour le silence et pour l’immobilité, pour s’opposer aux ordres criés et à la mobilité des gendarmes. D’autre part, ce geste a été pour elles l’occasion de réaliser une performance artistique, sous la houlette de l’artiste polémique originaire du Luxembourg Deborah de Robertis. Pour cette performance, elles avaient donc les seins nus, mais s’étaient également enduit le corps d’une peinture ayant la même coloration que celle de la statue de Marianne. Enfin, chacune portait comme haut un sweat à capuche de couleur rouge, dont la coiffe était occasionnellement posée sous forme de chapeau phrygien. L’objectif visé par cette création était de montrer la contestation de Marianne, symbole de la République française.

L’instant historique : une Marianne aux seins nus face à une gendarme

Alors que les gendarmes s’avancèrent donc pour bloquer l’évolution des manifestants, une image symbolique a été capturée par l’un des photographes présents sur place : une gendarme, vêtue de sa tenue d’intervention, avec calot sur la tête et bouclier en mains, face à une des Marianne aux seins nus. Cette image porte toute la symbolique du mouvement des gilets jaunes. D’un côté, il y a la représentation du pouvoir public, dans le strict respect de son rôle et de ses attributs ; de l’autre, se trouve la représentation de la classe populaire qui s’oppose et veut sortir des sentiers battus. Cette analyse pourrait pousser à choisir, selon la conception que l’on a des choses, laquelle de ces deux femmes symbolise vraiment la Marianne.

En uniforme ou en costume artistique, toutes deux des Marianne

La gendarme représente très certainement la Marianne originelle, car elle demeure fidèle à l’esprit et aux valeurs de la République. De nombreux internautes ne s’y sont d’ailleurs pas trompé ; alors que les uns se préoccupaient de l’bergement web de leur site, d’autres donnaient leur avis sur cette photo épique, jugeant en majorité que la gendarme était une Marianne plus authentique. Il faut toutefois reconnaître que la femme aux seins nus, parce qu’elle vient également défendre une cause commune, parce que, comme la gendarme, elle lutte pour une chose en laquelle elle croit, est aussi une vraie Marianne. L’une et l’autre sont valeureuses donc, car de plus, elles ont su demeurer dans le respect l’une de l’autre, l’essentiel étant la paix et l’union nationale.

Tags

Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.