IdéesRéflexions
A la Une

La force des mots est trompeuse

Les dernières manifestations, notamment contre l’article 24 d’une loi mal ficelée mais surtout liberticide, démontrent des violences inadmissibles.

La violence entraîne la violence comme les dégradations entraînent les dégradations.

Il est toujours bizarre de constater que les voyous, qui se disent d’extrême gauche, peuvent à volonté saccager les biens des particuliers quitte à les mettre sur la paille.

Que va faire le commerçant trouvant vitrine brisée, marchandises pillées ? Que va faire la quidam qui (re)trouve sont véhicule brûlé qui ne pourra plus lui permettre d’exercer son métier ? Pourquoi est-que les forces de l’ordre ne peuvent arrêter ces casseurs dont certains sont connus de tous ? Ces forces de l’ordre ont la solution.

Les laisser faire pour les arrêter fissa en pleine manifestation.

Mais, il ne faudra pas, alors, que la population hurle qu’il y a des blessés, des blessés graves, voire plus y compris ces fameux dommages collatéraux.

Autrement dit, acceptez les croche-pattes, les claques sur les manifestants âgés, handicapés ou ne venez pas manifester.

Drôle de république démocratique non totalitaire qu’il nous est proposé là.

Pourquoi ne pas demander le droit de tirer dans le tas ?Mais, c’est certain, c’est bien une responsabilité de commandement si les casseurs cassent ou non.

Les syndicats des policiers sont vent debout contre l’illuminé.

Car il aurait dit qu’il y a violence policière institutionnelle et que tous les policiers sont racistes.

Ils considèrent, avec eux beaucoup de politiques de droite extrême et d’extrême droite, que le premier de cordée a jeté l’opprobre sur leur corporation.

Or, l’on peut reconnaître que ce grand élu n’a pas du tout dit cela.

Il a d’abord fait savoir qu’il ne voulait pas entendre, ni employer, le terme de violence policière car ce ne sont pas tous les policiers qui sont prévus.

Mais par contre, oui, il a dit qu’il y avait des violences commises par des policiers.

Il a ensuite affirmé que oui, il y avait contrôle au faciès.

C’est vraiment bizarre comme des gens de vraie droite n’aime pas entendre les vérités et systématiquement les détournent comme pourrait le faire les aimables complotistes.

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.