Accueil / Faits d'actualité / La fin du RTC… dangereux ou pas !

La fin du RTC… dangereux ou pas !

On ne peut rien contre l’évolution des technologies, il faut suivre et s’adapter, mais parfois certains abandons d’anciennes technologies soulèvent des questions, voire des problèmes de sécurité.

Il en est ainsi de la fin du RTC, du « Réseau Téléphonique Commuté », c’est tout simplement le bon vieux téléphone, qui a évolué depuis les postes à cadrans avec une « roue » qu’il fallait tourner chiffre par chiffre jusqu’au téléphone à touches.

Aujourd’hui, le téléphone passe surtout par l’utilisation des portables. On ne demande plus à quelqu’un s’il a un numéro de portable, mais quel est son numéro.

Et à la maison, dans les bureaux, on passe de plus en plus par ce que l’on appelle le « téléphone IP » ou VoIP, les communications téléphoniques passent par le réseau internet.

Sur les box, le téléphone n’est plus branché sur la prise murale de téléphone, mais sur la… box.

D’ailleurs, l’opérateur historique, ex-France Télécom, Orange précise qu’à partir du 15 novembre 2018, il arrête la commercialisation des nouvelles lignes en RTC et qu’il proposera des offres en VoIP via la Livebox en ADSL (donc sur les lignes cuivre) ou fibre.

Tout cela est parfait, à quoi sert dans ces conditions le vieux réseau RTC.

Si rien n’est prévu pour les situations critiques, il y a un réel danger !

Pour pouvoir téléphoner en utilisant un téléphone branché sur une box, il faut qu’il y ait de l’électricité. Pour utiliser un portable, il faut que le réseau fonctionne, qu’il ait de l’électricité.

Le vieux réseau RTC fonctionne avec sa propre alimentation, lorsque le courant est coupé, même en cas de panne globale, sur une ville entière, on décroche le combiné d’un téléphone RTC… et la tonalité est bien présente, on peut téléphoner.

Même dans les installations les plus modernes, pour des raisons de sécurité, on trouvera un téléphone branché sur le RTC. C’est le cas des centrales nucléaires, ou tout simplement des ascenseurs (Le bouton a utilisé, si on est bloqué, compose un numéro de téléphone sur le réseau RTC.), dans les usines pour appeler les secours en cas de panne d’alimentation, des appels automatiques en cas de panne de courant,…

Par quoi va être remplacé le vieux réseau RTC, pour avoir cette sécurité de fonctionnement ? Ce réseau qui fonctionne indépendamment de toutes les alimentations électriques.

Pour le moment on entend parler de téléphone VoIP, de 4G, de 5G, de fibres optiques,… de système « énergivore », mais rien qui ait la solidité du bon vieux robuste réseau RTC.

Alors, pour la sécurité des personnes et des installations est-ce que le fin du RTC est une bonne chose ou un danger ?

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.