Faits d'actualitéInfosRéflexions
A la Une

La COP 25 sur le climat sera organisée en fin de compte à Madrid

Prévu au Chili, le président chilien s’est désisté en raison des troubles dans son pays, aux prises avec une contestation sociale qui ne faiblit pas, ce qui le conduit à renoncer à accueillir la COP 25 ainsi que le Forum de coopération économique Asie-Pacifique, qui devait aussi avoir lieu à Santiago, en novembre et en décembre, pour ce qui est de la COP 25,

L’ONU était plongée dans l’incertitude par le retrait brutal du Chili, avant d’annoncer que le chef du gouvernement espagnol lui avait proposé d’organiser la COP 25 à Madrid aux mêmes dates auxquelles cette conférence avait été programmée au Chili.

Le gouvernement espagnol a confirmé cette proposition, malgré le court délai disponible et l’importance de garantir que la COP 25 se tienne normalement en sachant que la responsable climat de l’ONU, Patricia Espinosa lui apporte son soutien.

25 000 délégués étaient attendus à Santiago pour la conférence, qui se rendront à Madrid, la capitale espagnole, qui sera certainement en mesure de les accueillir.

La victime collatérale de ce changement est la jeune militante suédoise, Greta Thunberg qui était attendue à Santiago pour la COP 25, après avoir organisé son déplacement sur un voilier, pour éviter une traversée en avion, un moyen de déplacement à proscrire, elle doit maintenant faire ce trajet à l’envers, pour accoster à temps, dans un port espagnol, français ou portugais, pas trop éloigné de Madrid, de préférence de la même manière.

Le trajet est long et le temps presse, à défaut il reste l’avion.

Elle vient de tweeter un appel à l’aide : « J’ai besoin de trouver un moyen de traverser l’Atlantique en novembre, si quelqu’un pouvait me trouver un moyen de transport », sous-entendu un voilier après avoir parcouru la moitié du globe, dans le mauvais sens, je serais extrêmement reconnaissante.

La COP 25 est la quatrième COP après celle de Paris, qu’il devient urgent de mettre en œuvre.

Tags

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer