Accueil / Politique / Illuminé…

Illuminé…

Il n’y a rien à faire, je suis parti il y a déjà quelques nombreuses années du monde des affaires affairées.

Pourtant, je ne cesse de revoir des sollicitations du style qui fait genre : votre profil nous intéresse.

Et comme il a été vraiment bien étudié au préalable, la personne vénérable qui me suit avec tant d’ardeur que s’en est touchant, je suis touché, c’est par mon prénom qu’elle m’interpelle.

Moi qui ai toujours tutoyé et appelé les autres par leur petit nom bien avant que cela soit à la mode d’une fausse ambiance amicale.

De peur de ne pas y résister, je n’ai pas ouvert la porte…Vous l’aviez sans doute remarqué, j’avais pris l’habitude d’appeler notre grand chef d’entreprise made in France, l’impérieux, non pas pour me moquer, pour cela il aurait fallu prétendre pouvoir s’élever à son niveau, mais pour mieux l’identifier parmi ses semblables tant il le méritait.

Mais j’avoue que je restais sur ma faim, car il me semblait que l’essentiel était ailleurs, c’est toujours le problème avec les grands hommes que l’on ne comprend vraiment que lorsqu’ils ont éteint la lumière mais lui qu’est encore là ce qui rend l’exercice compliqué.

Mais par ces beaux de grève de printemps, il m’a entendu ou plutôt nous adressé sa Vérité de tout temps.

Il a pris de son précieux temps pour nous dire de vive vois, de sa belle voix: le lien entre l’état, c’est nous, et l’Église, ça ne l’est pas, s’est abîmé.

Ben, nous étions plusieurs à croire qu’il avait été rompu par une certaine loi confirmant le rôle laïque républicain de l’état en sa séparation d’avec les croyances religieuses, sauf petit dans le petit état d’Alsace Lorraine qui avait trop de peine de cela.

Mais désormais l’on comprend tout.

Son vrai programme est la bible il demande l’aumône aux pauvres pour leur permettre d’être de bons croyants, et s’il donne aux riches c’est pour les tenter, voir s’ils vont résister au veau d’or.

Et puis il est comme un ancien d’un ancien, il rêve d’avoir un enfant sans toucher à sa marie (Madeleine?).

Désormais, l’illuminé lui va mieux comme une seconde peau de gant pris les doigts dans la confiture.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.