IdéesRéflexions
A la Une

Gestion de la Covid-19 pas meilleure que celle du climat

Dans le monde d’aujourd’hui la gestion de la Covid-19 n’est pas meilleure que celle du climat et le France n’échappe pas à cette règle.

La majorité des gouvernements tentent de soigner plutôt que de prévenir, en laissant les catastrophes, bien que prévisibles survenir, c’est vrai pour le climat, comme pour la Covid-19.

L’information la plus inquiétante de ces deniers jours ne concerne pas la Covid-19 dont la seconde vague s’affaiblit mais le climat, l’Organisation météorologique, l’OMM a rendu son rapport préliminaire sur l’année qui s’achève et indique que celle-ci se classera dans les trois années les plus chaudes jamais relevées, la plus forte probabilité étant qu’elle sera en seconde position et non pas de la troisième.

L’accumulation de gaz à effet de serre dans l’atmosphère n’ayant pas cessé, il n’est pas anormal que chaque année soit probablement plus chaude que celle qui a précédé.

Ce qui est notablement nouveau et inquiétant est que l’année 2020 a été marquée par un phénomène dit La Niña qui a un fort effet de refroidissement sur la température moyenne mondial, qui cette année ne s’est pas produite, ce coup de froid n’a pas entravé la progression rapide du réchauffement.

Nous pouvons parier, qu’il ne sera pas tenu compte de ce nouvel avertissement, l’heure est à la relance et toute autre considération est au mieux secondaire.

Ignorer les signaux, laisser la catastrophe survenir, tenter de soigner plutôt que de prévenir c’est le modus vivendi commun à la majorité des gouvernements, en France et ailleurs et lorsque ce qui est prévu survient, le pouvoir politique en est généralement réduit, à feindre la stupéfaction et à prendre des mesures drastiques.

Ceci a conduit le 28 octobre en France au reconfinement en précisant qu’en Europe tout le monde était surpris par l’évolution du virus, alors que la courbe des hospitalisations avait entamé son inflexion depuis le mois de juillet.

À bien des égards, la gestion de la pandémie de la Covid-19 reproduit en un laps de temps très bref, celle du réchauffement climatique.

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.