Accueil / Pourquoi / Les Français sont préoccupés par le coût du gaz et de l’électricité

Les Français sont préoccupés par le coût du gaz et de l’électricité

Si les Français restent fidèles à leurs fournisseurs historiques de gaz et d’électricité, 71 % d’entre eux se demandent comment faire pour réduire leurs factures.

Electricité de France et Gaz de France, EdF et GdF, des établissements publics distincts, issus de la loi de nationalisation de 1946, ont été longtemps cogérés, avant de se séparer, pour devenir des sociétés anonymes de droit commun.

GdF s’est développée, avec l’arrivée du Gaz de Lacq dans la distribution de gaz naturel et EdF s’est lancée dans l’aventure nucléaire.

En 2008 GdF s’est rapprochée de Suez, pour devenir Engie.

La Commission de l’Union européen voulant ouvrir le marché de gaz et de l’électricité à la concurrence a oublié qu’en France, il n’y avait qu’un seul distributeur pour alimenter les foyers des Français, ce qui fait que, quel que soit le fournisseur choisi par le client, le même produit lui est fourni par le distributeur d’EdF ou d’Engie et il bénéficie des mêmes services.

Si concurrence il y a, elle est basée sur des prix d’appel, sans garantie de pérennité, ce qui fait que les clients ont intérêt à examiner à la loupe les contrats qu’ils signent, car leurs fournisseurs ne pourront pas toujours travailler à perte et doivent s’en prémunir.

Cette particularité n’a pas échappé aux Français, dont 13% seulement ont changé de fournisseurs, selon le baromètre du médiateur national de l’énergie publié en octobre 2016.

Comme le prix de référence du gaz et de l’électricité évolue sous le contrôle de l’état, la maîtrise des coûts passe par des économies d’énergie, indispensables par ailleurs dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Très curieusement, la facturation de l’énergie, et s’est aussi valable pour celle de l’eau et pour l’enlèvement des ordures ménagères, n’a rien d’incitative, car elle comporte des frais fixes, sous la forme d’abonnements, qui pénalisent les faibles consommateurs et n’incitent pas à faire des économies.

Les « crânes d’œufs » en charge des facturations, découvriront peut être un jour l’intérêt d’intégrer les frais fixes, qui englobent leur rémunération, dans le prix de la fourniture, pour intéresser d’avantage à la modération de la consommation.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Booking.com