Accueil / Politique / Français ou pas…

Français ou pas…

Soyons ici, le plus clair possible : je n’ai rien contre les travailleurs détachés et, à priori devrais me réjouir que les décrets sur l’obligation de parler le français afin de pouvoir travailler sur les chantiers, soient jugés illégaux.

Ils poussent comme des champignons, de la vermine rendue, pour certains, obligatoire devant l’impuissance dont ils font preuve vis-à-vis de la communauté européenne qu’ils adorent pourtant ailleurs.

Mais, j’avoue ne pas vraiment aimer cette Europe-là, celle qui oppose les faibles aux puissants ; utilise les premiers aux profits des seconds qui en la matière ne seront jamais les derniers.

Non, ce qui me laisse perplexe est le motif invoqué pour rejeter ces décrets ou autres textes administratifs.

En effet, il semblerait que ces derniers soient discriminatoires. En clair, cela voudrait dire que l’on ne peut refuser une embauche sur le non parlé d’une langue, ou écrit je suppose.

Pourtant, qui ne sait pas vu refuser un emploi car il ne parlait que sa langue maternelle ou paternelle, ou, plus positif, qui ne s’est pas vu embaucher car il était capable de respirer dans une autre langue que la sienne originelle ?

D’ailleurs, essayez de vous faire embaucher dans cette belle administration des droits, devoirs et obligations européens si vous ne maîtrisez pas au minimum 3 langues…en plus de l’anglais (mais, comme ces derniers ilotiers sont en brexit, il est certain que leur langue sera de moins en moins usitée, on parie ?).

Serait-ce que nous sommes ici dans un poids deux mesures, mais bien entendu de manière tout à fait fortuite ?

Je ne le pense pas.

Imaginons que ces textes soient légaux, nos chers amis patrons seraient alors dans l’obligation d’embaucher des petits gars parlant notre si belle langue.

Et qui en est capable si ce n’est nos petites françaises et français ?

Mais, alors, ces mêmes patrons seraient obligés de payer correctement leurs travailleurs non détachés, quelle honte.

Comment gagner sereinement de l’argent ?

Et oui, ce qui ne plaît pas aux patrons, n’est pas bon…

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*