InfosRéflexions
A la Une

Feu vert au Brexit

Les électeurs Britanniques ont ouvert la porte de sortie de la Grande Bretagne de l’Union européenne.

En votant massivement, à l’occasion d’un vote historique pour le parti conservateur les électeurs britanniques ont confirmé leur intention de sortir de l’Union européenne, comme voulu par Boris Johnson, dès le 31 janvier 2020, sans accord.

Leur volonté s’est exprimée clairement, par un vote lui donnant 364 sièges à la Chambre des communes, soit la majorité absolue.

Les nouveaux élus entreront en fonction le 17 décembre et pourraient avoir à se prononcer sur l’acte de retrait de l’Union européenne avant Noël, « on nous a donné un mandat fort pour unir le pays et réaliser le Brexit ».

Pour le Brexit, c’est indiscutable, mais moins pour unir le pays, en effet il y a l’Ecosse qui demande depuis des mois, après l’échec de 2014, un second référendum sur son indépendance, afin de rester dans l’Union européenne, après le Brexit, alors que tous les observateurs s’inquiètent de l‘éclatement du pays

Boris Johnson a déjà fait savoir qu’il refuserait un nouveau scrutin aux Ecossais, bien que son parti y a perdu des voix mais qui, pour pouvoir avoir lieu, a besoin d’avoir une majorité au Parlement, détenue pas son parti.

Il y a aussi l’Irlande du Nord.

Dès à présent, ça bouge à la tête de partis qui ont perdu les voies gagnées par les conservateurs, et plus particulièrement chez les travaillistes, la deuxième force politique du pays, qui vient de subir une véritable débâcle, avec 32,2 % des voix, contre 40 % aux élections de 2017, c’est la quatrième élection, perdue par ce parti.

Son chef, Jeremy Corby a annoncé qu’il envisage de quitter la tête du parti, à l’issue d’une période de réflexion au sein de celui-ci, probablement si on n’insiste pas assez fort pour le retenir.

Les Britanniques ont tranché, ils confirment indiscutablement le référendum de 2016 qui exprimait leur volonté de sortir de l’Union européenne, à laquelle ils n’ont jamais adhéré totalement, c’était seulement pratique d’en faire partie.

[amazon_link asins=’2738146252,2017064211,2377311458,2374480046,1671606981,2410015395,B07KTJQRS4,2709656124,024138656X’ template=’ProductCarousel’ store=’notresiecle-21′ marketplace=’FR’ link_id=’40429505-636d-4428-9262-2500da891dc4′]
Booking.com
Tags

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer