Accueil / Bibliothèque / Le fantôme de la Mary Celeste de Valerie Martin chez Albin Michel

Le fantôme de la Mary Celeste de Valerie Martin chez Albin Michel

celeste01Valerie Martin, dans Le fantôme de la Marie Celeste (édité par Albin Michel) part d’un fait réel de l’histoire de la marine.

Le 4 décembre 1872, la Mary Celeste, un brigantin américain en route vers Gênes, est retrouvée dérivant au large des Açores, il n’y a plus personne à son bord, ni les membres d’équipage, ni le capitaine, Benjamin Briggs, ni sa femme et sa fille qui l’accompagnaient.

Le navire ; bien qu’endommagé, était en état de naviguer et sa cargaison d’alcool dénaturée presque intacte. Les cabines étaient en bonne état. Il n’y avait pas eu de combats à bord.

Le navire fut remorqué, puis plus tard après l’enquête tentant de résoudre ce mystère, remis en état, mais il avait la réputation d’être un navire maudit.

Ce fut certainement, Arthur Conan Doyle, jeune écrivain à l’époque, qui permet à la Mary Celeste de ne pas tomber dans l’oubli. (Il est l’auteur des romans et nouvelles du détective Sherlock Holmes).

celeste02Mais personne n’a réussi à résoudre cette énigme. Même des médiums donnèrent leurs visions, sans succès.

Aujourd’hui, Valerie Martin, enseignante au Mount Holyoke College (Etats-Unis), redonne vie à la Marie Celeste. Elle n’essaye pas de donner une réponse, de résoudre ce problème, qui de toutes les manières en sera jamais résolu.

Valerie Martin pour écrire ce roman réalisé un travail de recherche approfondi, elle nous entraîne au XIXème siècle et nous présente de manière vivante et dynamique, les différents points de vue sur l’analyse de ce mystère, dont l’approche de Arthur Conan Doyle.

Mais, également, la célèbre médium de Philadelphie Violet Petra, qui chercha à résoudre ce mystère en conversant avec les morts, mais sans succès. Ce roman va, par moments, flirter avec le fantastique.

celeste03L’auteure n’oublie pas de nous présenter le capitaine Benjamin Briggs et sa famille, leur vie avant la catastrophe et sa famille après, effondrée par ces disparitions.

Valerie Martin ne résout cette énigme, mais ses recherches lui ont permis de nous présenter de nombreux points de vue, analyse.

Le fantôme de la Mary Celeste est à la fois un roman et un jeu de pistes. La lecture est agréable, les personnages nombreux et ils donnent vie à un ouvrage qui aurait pu être ennuyeux.

Valerie Martin redonne vie à cette histoire qui a plus d’un siècle, dans un roman qui ne laissera indifférent. À lire sous 2 angles soit sur le plan recherche historique, soit sur le plan romanesque.

Pour vous procurer cet ouvrage, cliquez ICI.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Toujours indépendant, depuis plus de 30 ans, j’ai la chance d’avoir pu remplir de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement), coaching de groupe et individuel. En intervenant au sein d’entreprises, principalement, des secteurs de l’assurance, de la finance ou encore de cabinets d’actuariat, de conseil en rémunération, d’avocats qui m’ont permis de développer mes compétences professionnelles. Tout en restant consultant (si vous avez besoin d’un regard extérieur sur un projet, un problème, un questionnement, un audit ou tout autre,…), il y a une dizaine d’années j’ai découvert l’écriture … journalistique (avec https://notre-siecle.com et https://www.riskassur-hebdo.com). Ces 2 sites ont une fréquentation sérieuses (en nombre et en qualité), cela peut être intéressant à utiliser pour du référencement naturel (SEO). N’éhsitez pas à me contacter pour en savoir pour en parler.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*