Accueil / Politique / Face aux élections de 2017 les Français se sont réfugiés dans l’abstention

Face aux élections de 2017 les Français se sont réfugiés dans l’abstention

La conséquence qui en découle est que les nouveaux élus n’ont pas pu obtenir, à quelques exceptions, près la majorité du corps électoral, ce qui n’enlève rien à leur légitimité même s’ils n’en ont pas toute la confiance.

Si rien n’avait changé, les électeurs, auraient eu, aux présidentielles le choix entre deux briscards de la politique, Sarkozy et Hollande, dont ils ne voulaient pas.

Je crois qu’ils auraient voulu voter cette fois-ci pour des sages, du type Jospin ou Juppé, mais ça s’était le passé, qui ne revient pas.

Face à cette situation et pour sauver les meubles, les deux partis politiques qui se succèdent au pouvoir sous la 5ème République ont imaginé des sortes de primaires à l’américaine qui se sont avérés, au vu des résultats, avoir été, une bonne mauvaise idée.

Pendant ce temps les extrêmes, à droite comme à gauche, ce sont déchaînés et c’est ainsi que l’on a vu sortit au premier tour des présidentielles le jeune candidat lancé dans l’arène politique par François Hollande, à qui il a coupé par la suite l’herbe sous les pieds et la représentante du clan Le Pen, marqué par le sceau du national-socialisme.

Au second tour, les voix de ceux qui sont allés voter sont allées vers le jeune candidat, Emanuel Macron, inconnu du grand public, qui s’est présenté comme ni de droit, ni de gauche.

Dès sa prise de fonction, il a nommé un gouvernement composé principalement de technocrate, qui a subi quelques défections prévisibles, animé par un Premier ministre dont on se demande depuis, s’il est le collaborateur du président, tant le pouvoir émane de l’Élysée.

Dans la foulée, « la France s’est mise en marche » d’où l’élection de députés dont on se demande comment ils sont arrivés là et qui commencent à se poser des questions, après avoir autorisé le gouvernement à réformer le Code du travail par voie ordonnances.

Actuellement, il apparaît qu’Emanuel Macron veut aussi réformer l’Europe en cherchant des appuis auprès des États membres, une caste programme aux résultats non garantis.

Son point fort et la présence à ses côtés, de son épouse, qui inspire le respect de tous, comme en son temps Madame de Gaule, la femme de Général, mais dans un registre différant.

Il faut qu’Emmanuel Macron, maintenant aux manettes, réussisse, pour la France.

Comme ceci ne me rassure pas je pense faire quelques provisions, d’huile, riz, pâtes sans œufs et farine pour faire mon pain, afin de faire face à toute éventualité, en souvenir des grèves Chirac-Jupé de 1995.

Il y a de grandes chances que lui aussi se tiendrait droit dans ses bottes un certain temps.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , “Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend ”  en ajoutant ” à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit “

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*